• Home ·
  • Nouvelles ·
  • Jackie Chan veut nettoyer le monde, mais il a besoin de votre aide !
  • 25Jan

    Jackie Chan veut nettoyer le monde, mais il a besoin de votre aide !

    Depuis hier, Jackie chan est au cœur des Etats-Unis, à Salt Lake City, pour la présentation de son exposition intitulé « Jackie Chan : Green Hero ». Voici la traduction de l’article écrit par Lottie Peterson Johnson paru dans DeseretNews.com, hier.

    Jackie Chan est réputé pour ses scènes de combats acrobatiques et sa capacité à utiliser pratiquement tout ce qui se trouve sur son passage comme arme.

    Mais voici quelques faits moins connus sur la star de cinéma : Il utilise le même pain de savon depuis huit mois. Il porte la semelle de ses chaussures. Et il peut passer beaucoup de temps dans les toilettes publiques, en utilisant l’excès d’essuie-tout en papier que les gens ont jeté pour nettoyer son environnement.

    « Parfois, mes collègues disent : « Que fait Jackie dans la salle de bain ? Il ne sort jamais », a plaisanté Chan lors d’un événement de presse jeudi après-midi au musée Leonardo. « Je viens d’utiliser le papier inutilisé pour nettoyer toutes les choses. C’est dans les petits détails, que vous pouvez économiser beaucoup de choses ».

    Cette ingéniosité est au cœur de l’exposition d’art de Chan, intitulé « Jackie Chan : Green Hero », dont la première américaine aura lieu au Musé de Leonardo de Salt Lake City, Samedi 26 janvier. Tout au long de sa carrière, Chan a déclaré qu’il était stupéfait des déchets créés et laissés dans son film. Ainsi, lorsqu’il y avait des restes, tels que du vieux matériel de prise de vues ou pellicules, il les stockait dans son grenier. Grâce aux artistes qu’il a rencontrés au fil des ans, Chan a commandé une exposition qui présente maintenant ces matériaux, transformés en une série de sculptures imaginatives.

    Une sculpture a été réalisée à l’aide de caisses lumineuses de films et de vélos électriques mis au rebut pour former une pieuvre. Un autre utilise des gobelets en papier jetables pour créer un prototype basé sur la main de Chan.

    Au cours de la conférence de presse, Chan a fait partie d’un groupe d’experts aux côtés des gardiens de l’environnement de l’Utah, Arden Pope III, professeur d’économie à l’université BYU. Julie Kilgore, présidente de Wasatch Environmental; David Bywater, PDG de Vivint Solar; Andy Noorda, président et co-fondateur de la Wholistic Research & Education Foundation; et Shane McKenna, l’inventeur, fondateur et CTO de Ascending Harvest.

    Lors de l’ouverture de la discussion, le modérateur et prix Nobel, Mario Capecchi a présenté ses propres réflexions sur l’environnement:

     » Le réchauffement climatique est réel. Elle est causée par l’homme et la science derrière cette déclaration ne peut pas être contestée « , a déclaré Capecchi. « Maintenant que nous l’avons provoquée, nous devons le résoudre. Nous devons utiliser notre ingéniosité pour enrayer ce problème. Nous avons déjà vu les dévastations à travers des inondations, des incendies de forêt dans tout le pays – et cela va continuer et augmenter. Et plus nous attendons, plus le coût sera dévastateur pour les humains et pour l’économie mondiale. C’est un problème mondial. Nous devons tous participer « .

    Chan, qui a parlé de son éducation pauvre, a expliqué comment il participe depuis longtemps à cet effort et souhaite utiliser son statut de célébrité pour inciter les gens à être plus responsables en matière d’environnement – ce qu’il a pu démontré lors de la conférence de presse tout en collaborant avec des élèves de Mountain View Elementary School, l’école de recyclage numéro 1 du district scolaire de Salt Lake City, dans le cadre d’un projet artistique interactif utilisant des matériaux recyclés.

      » Comment utiliser des choses que vous ne voulez plus ? Il est temps de montrer au monde ce que je fais ça depuis longtemps « , a-t-il déclaré, soulignant que son emploi du temps chargé, avait rendu difficile la promotion de cette passion.  » Tout ce que je peux faire, je le mets également dans les films. J’essaie à travers mes films d’enseigner aux enfants, d’apprendre aux gens à sauver le monde parce que la nature nous donne beaucoup. Je sais qu’il y a tellement d’enfants qui apprennent de moi, il est donc très important d’éduquer à travers mes films. Je fais juste de mon mieux pour montrer comment nous pouvons sauver le monde. Mais je suis Jackie ; Je ne suis pas un surhomme « .

    L’exposition « Jackie Chan : Green Hero » ouvre ses portes au public le 26 janvier à midi.

Laisser un commentaire

*