• Home ·
  • Nouvelles ·
  • Ken Lo a nié les rumeurs concernant sa dispute avec Jackie Chan
  • 17Sep

    Ken Lo a nié les rumeurs concernant sa dispute avec Jackie Chan

    Il est connu pour avoir combattu à l’écran des stars du cinéma d’arts martiaux comme Donnie Yen, Wu Jing, Samo Hung, et Tony Jaa, mais surtout Jackie Chan. Champion de boxe thaïlandaise, Ken Lo, dont les fans se souviennent surtout du combat final paroxystique de Drunken Master 2, a fait partie de la Jackie Chan Stunt Team jusqu’en 2009.

    Actuellement en tournage à Taipei, il est revenu sur des rumeurs datant de 2009 concernant sa défection de la JC Stunt Team, durant une conférence de presse, hier.

    En 2009, des rumeurs se sont répandues dans les médias qui affirment que Jackie lui aurait versé trop peu de salaire (100.000 HK$) après avoir quitté sa team. Hier, les journalistes se sont souvenus de ces rumeurs et ont demandé à Ken Lo si le problème avait été enfin résolu. L’acteur a nié les rumeurs d’une querelle avec Jackie Chan et a répondu: « Non car un tel problème ne s’est jamais produit ». Il a poursuivi en disant qu’il ne pouvait pas le suivre au moment où Jackie a commencé à faire des films en Chine. Il était en plein divorce et n’a pas pu quitter ses deux enfants qui étaient à sa charge. « Il ne m’a pas payé cent mille HK$, mais carrément plusieurs fois avec ce même montant ! Laissez tombez ses rumeurs, ça date de bien trop longtemps ». Ken Lo a déclaré qu’à Hong Kong, il voit encore Jackie, ils maintiennent des relations amicales, communiquent et dînent ensemble.

    En ce qui concerne le nouvel album solo de Jackie Chan, à venir cette année, Ken Lo a déclaré: « Bien sûr, j’achèterai l’album et pas seulement une copie afin d’offrir ».

    Pour finir, Ken Lo a révélé qu’à la fin de l’année, ils envisagent à nouveau de coopérer ensemble pour Ex-Baghdad, le nouveau projet qui implique également Sylvester Stallone.

    La dernière fois que Jackie Chan et Ken Lo ont tourné ensemble, c’était il y a cinq ans dans Chinese Zodiac.

Laisser un commentaire

*