• Home ·
  • Entretien ·
  • Traduction de l’entretien de Jackie Chan pour Vice.com
  • 02Nov

    Traduction de l’entretien de Jackie Chan pour Vice.com

    Voici la traduction d’un entretien fort intéressant pour le site web Vice réalisé par Tiffany Hu. Jackie Chan revient sur sa décision de faire Rush Hour 4. Mais l’interview ayant été réalisé au début du mois d’octobre, la récente affaire qui accable le réalisateur et producteur Brett Ratner pour agression et harcèlement sexuelle, pourrait compromettre finalement la production du film. Néanmoins, dans cet entretien, on apprend qu’il ne fera pas Shanghai Kid 3 et vu la raison, on comprend pourquoi…

    VICE : Vous avez déjà dit que vous aimeriez être connu pour être un acteur qui peut se battre et non comme un combattant qui peut jouer. Pourquoi cette différence est-elle importante pour vous ? 

    Jackie Chan : J’ai observé. Tous mes amis qui sont des stars d’action, après un certain âge, ils ont disparu. Combien y a-t-il encore de stars du cinéma d’action dans l’industrie cinématographique ? Il y a toujours une nouvelle star d’action qui arrive, encore et encore. Quand j’avais 30 ans, je le savais déjà.

    J’ai donc préparé mon avenir. Au cours des 20 dernières années, si vous suivez mes films en Chine et en Amérique, vous pouvez dire : différents personnages, différents scénarii, genre de films différents, différents types d’action. Je me suis préparé depuis si longtemps, afin que lentement, lentement, le public m’accepte, « même si Jackie ne fait pas d’action ou de comédie, on a quand même l’occasion de le voir ».

    Cela prend beaucoup de temps et c’est très difficile. C’est comme un pari. Shinjuku Incident ou First Mission sont de bons films, mais leur box-office ne l’est pas – la production retourne immédiatement faire des films d’actions. C’est une erreur. Maintenant, je ne me soucie plus du box-office. Les critiques sont plus importantes pour moi. Il y a quarante ans, j’étais déjà considéré comme « le champion du box-office ». Faut arrêter. Vous devez laisser les gens se souvenir du film, si c’est un bon film. Je veux faire quelque chose dont les gens se souviendront.

    Pensez-vous que The Foreigner était un film que vous auriez pu faire plus tôt dans votre carrière, ou seulement avec l’expérience ?

    Je pense que cela vient avec l’expérience. Auparavant, ça ne marchait pas – je prenais une histoire, et j’écrivais mon propre script pour qu’il convienne à mon âge. Quel âge ai-je, quel genre de chose puis-je faire ? À l’époque, j’avais l’habitude de faire tant de grimaces – mais je ne peux plus le faire, parce que je ne suis pas jeune. 

    Je préfère faire quelque chose comme Taken ou American SniperIl y a tellement de films américains, pourquoi je ne peux pas avoir ce genre de script ? Pourquoi les réalisateurs ne m’embauchent pas pour faire ce genre de films ? Pierce Brosnan fait Mamma Mia 2 maintenant ! J’aime le premier ! Si Pierce peut le faire, je pense que je peux le faire aussi – avec des combats, de l’action, de la danse, du chant. J’espère qu’ils m’inviterons pour Mamma Mia 3.

    Beaucoup de gens considèrent toujours les Asiatiques comme des outsiders ou des étrangers. Quand vous regardez des films comme Rush Hour ou Karate Kid , il semble que Hollywood préfère toujours voir les Asiatiques comme étant gentils ou comme un acolyte. Pensez-vous que votre rôle en tant que Quan pourrait jouer dans cette peur de « l’étranger » ?

    Non, je ne le pense pas. Cela dépend vraiment du script. Tout le monde est un étranger, même les Américains sont des étrangers. Personne n’est américain. Dans le film, en plus de parler de terrorisme, nous pensons toujours à l’amour et à l’unité. Nous disons aux terroristes : « Regardez, vous avez tué tant d’innocents, c’est erreur ». C’est pourquoi j’ai voulu faire ce film.

    En tant que cinéaste, producteur ou réalisateur, vous devez faire quelque chose pour la société. Il y a tellement de catastrophes naturelles, mais maintenant les humains créent des catastrophes tous les jours. Quoi que je fasse, je fais la promotion de la paix et de l’amour. Si tout le monde fait un peu, alors je pense que le monde entier aura la paix.

    Je pensais que nous ne pourrions jamais voir Rush Hour 4, puisque vous avez dit que vous essayiez de vous éloigner des gros films d’actions. Qu’est-ce qui vous a donné envie de revenir dans la franchise ?

    Quand je reçois des scripts américains, il est toujours question de : la police de Hong Kong, la police chinoise, la CIA de Hong Kong, la CIA chinoise. A chaque fois qu’ils me proposaient un scénario pour Rush Hour 4, je le renvoyais. Blanchiment d’argent, mafia… je n’aime pas. C’est juste quelque chose que je n’aime pas. C’est la même chose avec Shanghai Kid, ils voulaient faire Shanghai Dawn (Shanghai Kid 3), mais le script est horrible ! Le dernier empereur de Chine est kidnappé. Le père d’Owen Wilson vend des armes en Chine, je retourne aider le dernier empereur, puis je découvre que j’ai un autre fils qui est un garde impérial. Bref, j’ai refusé.

    Il y a un mois, Brett Ratner m’a lancé une idée. J’ai dit : « Ok, ça pourrait le faire, montrez-moi ». La semaine dernière (NDR : interview réalisé début octobre), ils m’ont fait lire les premières pages. J’ai accepté parce qu’il y avait quelque chose de nouveau. Il n’y a pas de faux argent, de mafia, et drogue… ce genre de choses.

    Le public peut-il s’attendre à un duo Lee/Carter différent ? 

    Même équipe, mais histoire différente, lieu différent. J’ai fait The Foreigner, alors j’espère que le prochain film américain sera une comédie comme Rush Hour 4. Ensuite peut-être Karate Kid 2. Bien sûr, j’aimerai bien être dans une des suites d’Avatar ou Kingsman.

    Comment espérez-vous que les gens se souviennent de Jackie Chan ?

    J’espère que les gens se souviendront de moi comme d’un bon acteur capable de faire énormément de choses. J’ai déjà prouvé que je suis un réalisateur, un scénariste, un chanteur, un coordinateur de cascades, une star du cinéma d’action, un acteur, un bon professeur. Et peut être… que je suis tout simplement une autre … bonne personne.

     

     

Accueil Forums Traduction de l’entretien de Jackie Chan pour Vice.com

Ce sujet a 4 réponses, 2 participants et a été mis à jour par  Tirry, il y a 2 semaines et 2 jours.

5 sujets de 1 à 5 (sur un total de 5)
  • Auteur
    Messages
  • #11820

    Tirry
    Admin bbPress

    Voici la traduction d’un entretien fort intéressant pour le site web Vice réalisé par Tiffany Hu. Jackie Chan revient sur sa décision de faire Rush Ho
    [See the full post at: Traduction de l’entretien de Jackie Chan pour Vice.com]

    #11823

    dragonheart
    Participant

    Yes ! Brett Ratner out, Edgar Wright in 🙂
    Reste plus qu’à dégager aussi Jared Hess de Shanghai Kid 3 ^^

    #11840

    Tirry
    Admin bbPress

    Je crois pas un instant que Brett Ratner lâchera son bébé. Sauf si il est vraiment dans la merde et qu’il a besoin de tunes… il va en avoir besoin ^^

    #11842

    dragonheart
    Participant

    C’est pas plutôt les producteurs qui décident ? Donc dans le cas de Rush Hour : Roger Birnbaum, Arthur Sarkissian, etc.
    A Hollywood, ils sont très influents et virent le réal par exemple pour divergence artistique (dernièrement Ron Howard à la place de Phil Lord et Chris Miller pour Han Solo).

    #11844

    Tirry
    Admin bbPress

    Mais Brett Ratner est devenu un producteur très influent et puissant à Hollywood.

    Alors maintenant vu le contexte, les producteurs vont certainement en discuter avec Brett Ratner. Peut-être qu’il acceptera de le confier à quelqu’un d’autre et restera dans l’ombre en tant que producteur.

    Wait and see…

5 sujets de 1 à 5 (sur un total de 5)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.