• Home ·
  • Box-office ·
  • Box-Office Chinois : BLEEDING STEEL, le film de trop ?
  • 18Jan

    Box-Office Chinois : BLEEDING STEEL, le film de trop ?

    C’est un fait. La première tentative de Jackie Chan dans le domaine de la science-fiction est un échec au box-office chinois. Avec un cumul de 47M$, Bleeding Steel est le plus bas score de Jackie. Et impossible de rattraper le coup sur d’autres marchés, bien trop petits pour espérer rentabiliser le coût du film de 60M$. Et ce n’est pas celui de Hong-Kong qui va dire le contraire. Depuis son départ à Pékin en 2012, Jackie Chan ne fait plus recette là-bas. Ses films sont le plus souvent distribués dans une combinaison de salles réduites. En 12 jours, Bleeding Steel a totalisé dans l’ex-colonie britannique seulement 338.000 $HK ! Même The Foreigner avait fait mieux avec près de 2M$HK. Vous noterez qu’on est loin des 57M$HK de la bonne époque avec Contre-Attaque en 1996.

    Forcément, la presse de Hong-Kong s’empare du bide en Chine, pour affirmer que Jackie Chan est devenu has-been. La vérité est bien entendu tout autre car ils oublient le succès colossal en début d’année 2017 de Kung-Fu Yoga et ses 255M$ rien qu’en Chine où les 142M$ (dont 81M$ en Chine) dans le monde de The Foreigner malgré un sujet et un rôle loin d’être grand public (surtout en Chine : une affaire politico-terroriste entre l’Angleterre et l’Irlande !).

    On peut expliquer le bide de Bleeding Steel par la désaffection du public pour le genre science-fiction. Il faut savoir que le dernier Star Wars a réalisé un score en Chine, encore plus bas que celui de Bleeding Steel et Valérian ou les Star Trek ne font pas mieux. Si en plus, vous ajoutez le fait que Bleeding Steel bénéficie d’un mauvais bouche-à-oreille, il est forcément difficile de redresser la barre… Jackie ou pas.

    Et ce n’est pas l’arrogance du jeune réalisateur, Leo Zhang, qui s’est insurgé sur les réseaux sociaux chinois de l’absence de promotion de son film et de la préférence du public pour le film de Chen Kaige, Legend of Demon Cat, qui va arranger les choses, occultant totalement la possibilité qu’il ait accouché tout simplement d’un mauvais film.
    Les critiques et avis des spectateurs ont effet sanctionné le film, l’accusant d’un scénario indigent avec des dialogues pourris et d’une horrible direction artistique. Seule subsiste, une scène d’action nerveuse sous la pluie, plutôt réjouissante. Mais alors ? pourquoi Kung Fu Yoga, qu’on ne peut qualifier de grand cinéma, a-t-il-pu se hisser aussi haut au box-office chinois ? La bonne humeur générale sans doute. Ce que Bleeding Steel n’a pas, puisqu’il s’agit d’une histoire plutôt « sérieuse ».

    De plus, en un an et demi, Jackie Chan a été présent dans 6 films dont certains sont sortis à même pas un mois d’intervalle. C’est le cas de Railroad Tigers et Kung Fu Yoga ou Bleeding Steel et Namyia (40M$ au box-office chinois), petit film dont Jackie joue un rôle secondaire mais central dans l’histoire. Il faut remonter à 1985 pour avoir une actualité aussi riche sur une année dans la carrière de Jackie avec la sortie du Retour du ChinoisLe Flic de Hong-Hong 1 et 2, Police Story et First Mission.

    6 films, c’est peut-être un peu trop pour créer l’attente et l’envie de retrouver Jackie Chan dans les salles. De plus, la qualité de ses films d’actions en pâtit grandement. Tournées rapidement, les scènes d’actions, notamment des combats au corps à corps, n’ont plus la même recherche chorégraphique d’antan, reléguant ce travail à une nouvelle génération de cascadeurs et chorégraphes obligés de bosser dans l’urgence alors que Jackie et son équipe se permettaient, il y a 20 ans, de mettre en boite une scène de combat de 5 minutes en quatre semaines sur un total pouvant aller parfois jusqu’à 9 mois de tournage (Big Brother en 1989).

    Si, on ne doute pas qu’à presque 64 ans, Jackie Chan n’a plus réellement envie et la capacité physique de faire du cinéma d’actions spectaculaires comme dans les années 80 et 90, il devrait néanmoins s’entourer de scénaristes et réalisateurs confirmés. Ce qui est loin d’être le cas de ses productions chinoises actuelles qui font la part belle à des équipes très jeunes. Confier des dizaines de millions de dollars sur un premier script à un jeune réalisateur n’ayant tourné qu’un « petit » film, est tout simplement suicidaire. D’autant plus qu’il sera de plus en plus difficile de berner le public chinois.

    Si depuis 2012 – date de l’ouverture de la Chine au Cinéma – de nombreux mauvais films hollywoodiens comme Warcraft ou Resident Evil : Chapitre Final ont pu se hisser au sommet du box-office chinois grâce à la fraîcheur du public, arrivera forcément le temps où le public local sera aussi blasé que le public occidental.

    A méditer Jackie…

Accueil Forums Box-Office Chinois : BLEEDING STEEL, le film de trop ?

Ce sujet a 15 réponses, 4 participants et a été mis à jour par  NewKolby, il y a 5 mois et 3 semaines.

15 sujets de 1 à 15 (sur un total de 16)
  • Auteur
    Messages
  • #12169

    Tirry
    Admin bbPress

    C’est un fait. La première tentative de Jackie Chan dans le domaine de la science-fiction est un échec au box-office chinois. Avec un cumul de 47M$, B
    [See the full post at: Box-Office Chinois : BLEEDING STEEL, le film de trop ?]

    #12171

    NewKolby
    Participant

    Jackie chan dans sa stratégie veut faire émergé des jeunes que ce soit acteurs ou réalisateur. Quoi de mieux que son image, sa vitrine. Il n »a plus rien a prouvé… Juste transmettre son experience a la nouvelle génération. Et pour juste cela je suis pour.
    Bruce Willis fait pareil mais puisque Jackie est un cran en dessus, ça raisonne

    #12174

    Tirry
    Admin bbPress

    C’est vrai. Son intention est louable. Mais il va vite s’apercevoir que ça ne lui rend pas service. Ni à lui, ni à eux.

    Sortir d’un échec artistique et financier après une longue carrière, c’est possible. Mais au début, ça pardonne pas.

    On ne sort pas un grand réalisateur comme on sort un lapin d’un chapeau. Jackie se trompe en confiant 60M$ à des débutants au scénario et à la réalisation. Même un divertissement qu’il soit comique ou sérieux demande un savoir-faire. Oui, il y a des jeunes talentueux. Non, ça ne court pas les rues.

    #12175

    dragonheart
    Participant

    Malgré le succès de Kung Fu Yoga, le film est quand même pas terrible. C’est confus, les dialogues sont mal écrits, l’histoire est mal racontée, le méchant est transparent. Pourtant il y avait du potentiel et il y a quelques scènes sympas mais c’est traité avec tant de laxisme qu’on pourrait presque penser que les auteurs ne croyaient pas vraiment en leur projet et qu’ils ont fait ce film pour passer du bon temps sans trop se prendre la tête.
    C’est trop parodique, trop négligé. Remettez-nous un peu de sérieux, de 1er degré et de rigueur !

    Et Jackie doit arrêter de filmer ses combats en plan large. Il n’a plus l’agilité pour ça. Il faut vraiment qu’il s’inspire de Liam Neeson et consorts pour le montage des combats s’il veut encore pouvoir rivaliser avec les films d’action d’aujourd’hui.

    C’est quand même incroyable le nombre de films où l’on constate une défaillance de la narration.

    #12176

    NewKolby
    Participant

    @dragonheart
    Les plan large est le domaine de prédilection de Jackie pour mon montrer la réalité et la performance des combats. Il ne doit aucunement s’inspirer de Liam ou autre car malgré l’efficacité des actions on ne voit absolument rien, tout est rapide et souvent mal monté.
    Pour kung-fu yoga sacheque c’est du Stanley tong tout cracher et je croit bien que se serait très différent si c’était Benny chan. La preuve avec Jackie contre attaque et new police story.

    @tirry
    C’est parceque bleed a été un échec au box office sinon Derek avec son little big soldier était aussi dans le même cadre.

    #12177

    Tirry
    Admin bbPress

    @newkolby Sauf que le premier long-métrage de Ding Sheng (The Underdog Knight avec un Liu Ye fascinant) indiquait déjà clairement la singularité du réalisateur. Ce qui fait de lui un vrai auteur avec une vision et pas seulement un technicien. Little Big Soldier n’en est que la confirmation. Le premier long de Leo Zhang (Chrysenthemum to the Beast) est anecdotique sur la forme comme sur le fond.

    Le gros problème actuel du cinéma chinois c’est le manque de savoir-faire dans le domaine scénaristique. C’est un vrai problème comme le souligne Dragonheart. Entièrement d’accord avec lui de ce côté là.

    Je suis plus nuancé sur le côté combat à la « Liam Neeson ». Jackie est tout de même un cran au dessus question forme physique. Ceci dit, Jackie doit mieux préparer ses scènes de combats. On sent qu’il ne s’entraîne plus autant (voir pas du tout).

    De leurs côtés, les nouveaux chorégraphes officielles de la Jackie Chan Stunt Team, comme Han Je (Chinese Zodiac, Dragon Blade, Railroad Tigers) ou Wu Gang (Skiptrace, Kung Fu Yoga) doivent redoubler de créativité pour adapter un nouveau style sans pour autant truquer les chorégraphies avec des effets de montages ou de la shacky cam… je vois bien quelques choses de plus direct, puissant que des multiples enchaînements et acrobaties face à des adversaires qui de toutes manières ne sont pas des spécialistes en arts martiaux (Adrian Brody, Tess Haudbrich, Sonu Sood…).

    A l’époque, tous ses grands adversaires étaient des cascadeurs ou artistes martiaux réputés. Pas de simple comédiens que l’on prépare 2 mois.

    Dernièrement, deux nouveaux chorégraphes de la JC Stunt Team ont fait leur début sur un Jackie Chan. Tran Vi-Dan pour Bleeding Steel et Han Guanhua pour The Foreigner. Ce dernier a peut être compris ce qui était le mieux pour Jackie mais il faut dire que le réalisateur Martin Campbell lui a donné quelques directives judicieuses sur le type de combat qu’il souhaitait pour son film. Au passage, le combat le moins réussi du film est celui dans la forêt face à Sean Morrison (incarné encore par un simple comédien, Rory Fleck Byrne). Mais celui dans le petit hôtel et le final… c’est top !

    Même si il n’a plus beaucoup de temps, je ne désespère pas de voir dans les prochaines années, l’annonce d’un dernier baroud d’honneur où Jackie se sera entraîné spécialement une année entière pour un dernier Drunken Master ou un film avec Samo Hung et Yuen Biao.

    Il est un spécialiste de ce genre d’annonce. Durant la production de Operation Condor en 1991, Jackie Chan disait déjà que ça serait son dernier gros films d’actions (la bonne blague lool). Puis en 2004, il récidive avec New Police Story et en 2012, il fait de même avec Chinese Zodiac. Ce n’est plus tant qu’il arrête le cinéma d’action (il arrêtera jamais). C’est juste qu’il en fait un « énorme » tous les 10 ans maintenant ^^

    #12178

    dragonheart
    Participant

    @newkolby Il y a un juste milieu à trouver entre plan large et montage illisible.
    Jackie est meilleur que Liam mais Jackie vieillit, il ne peut plus faire le show comme avant. On le voit bien dans Skiptrace, Kung Fu Yoga… c’est lent, répétitif, décevant. Il doit donc adapter ses chorégraphies (plus simple, plus direct, plus puissant oui, stop aux cascades et acrobaties) et adapter le montage (un peu plus serré et découpé). Jackie lui-même était surpris par les performances de Neeson et de Matt Damon dans les Bourne.
    Il doit aussi et surtout soigner les scénarios. Kung Fu Yoga, c’est bâclé à ce niveau-là.

    Dans The Foreigner, c’est son accrochage avec deux gardes dans la grange qui m’a le plus déçu. Il les assomme beaucoup trop facilement alors qu’il y avait moyen de faire un truc bien brutal ^^
    Je ne comprends pas qu’il rechigne à défoncer ses adversaires alors qu’il le faisait à la belle époque dans Police Story par exemple.

    La nouvelle génération de cascadeurs est peut-être moins talentueuse que la précédente. He Jun, Wu Gang, Han Guanhua ne valent sans doute pas Nicky Li ni Brad Allan.
    Au passage, Han Guanhua n’a pas débuté avec The Foreigner. Voici sa filmo http://hkmdb.com/db/people/view.mhtml?id=22680&display_set=eng
    Pour Bleeding Steel, il y a aussi Max Huang qui est en charge de la coordination des scènes d’action.

    #12179

    Tirry
    Admin bbPress

    Ah oui c’est vrai, j’ai oublié PS Lockdown… j’aime bien Han Guanhua (qui doit avoir des notions de MMA) et He Jun (plus créatif).

    He Jun a signé les combats sur Knight of Shadows et le blockbuster russe Journey to China.

    Sinon je fais une différence entre le designer des combats et le coordinateur, qui est un chef d’équipe. Mais peut-être que je ne devrais pas.

    Après, y a Jackie qui a son mot à dire. Mais j’ai bien l’impression que ça ne l’intéresse plus trop.

    #12180

    NewKolby
    Participant

    Après explication, ça m’ouvre un peu plus les yeux. Comme tu le dis l’envie, je ne pense pas que l’envie n’y soit plus. Et comme en parlait plus haut,le fait de pouvoir donner la chance a la nouvelle génération en jouant les seconds rôle remet en cause son àptitude de bon actionman. Alors qu’il choisissent un film a la foreigner qui pour moi après l’avoir visionner est l’un de ses meilleurs films. Et je pense et j’espère bien après dragon blade, foreigner lui a sans doute donner des idées dans le futur car la réécriture de ex Bagdad et le retard de rushhour4 présage un avenir meilleur et je pense que foreigner en ai pour quelque chose

    #12181

    erick88
    Participant

    J’espère que l’échec de « Bleeding » et le succès relatif de « Foreigner » va réveiller Jackie s’il veut rester dans la course… !!
    Une piste de solution : Un film d’action/thriller composé de l’équipe de Jackie & l’équipe du film d' »Atomic Blonde » !! fait par David LEITCH (un des réalisateurs/cascadeurs des « John Wick ») !! (Avez-vous vu par exemple les scènes de combats avec Charlize, notamment le plan-séquence vers la moitié du film ??…Enoooorme !)
    Jackie et son équipe doit bosser avec eux … !!!
    Qu’en dites-vous ?

    #12182

    dragonheart
    Participant

    @erick88 Pas encore vu Atomic Blonde mais je devine déjà que c’est beaucoup trop violent pour Jackie. Même dans un thriller sur le terrorisme et la vengeance, Jackie réussit l’exploit de ne tuer personne et de frapper le moins possible ses ennemis 🙁

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 6 mois par  dragonheart.
    #12184

    NewKolby
    Participant

    @dragonheart
    Tu m’as tué de rire… Il a vraiment faire l’exploit de ne tuer personne… Très drôle…
    Ceci dit, nous devrions être alors inquiets…
    Quant à atomic blonde, les scène d’actions sont énormes mais les bastons reste à désirer.

    #12185

    Tirry
    Admin bbPress

    @erick88

    J’espère que l’échec de « Bleeding » et le succès relatif de « Foreigner » va réveiller Jackie s’il veut rester dans la course… !!

    Rester dans la course ? Mais Jackie n’a plus rien à prouver. son kiff depuis presque 10 ans, c’est justement de changer de registre. Drame, Peplum, Thriller, SF et bientôt une Ghost Story…

    L’action pour l’action ne l’intéresse plus. Il va falloir si faire. Les John Wick, Atomic Blonde ? ça vole quand même pas bien haut. Niveau script, c’est franchement très plat et je trouve que les combats sont poussifs (notamment dans Atomic Blonde). C’est juste une mode. Dans quelques années, on regardera ça avec tristesse. Un peu comme les Matrix (qu’est ce que ça a vieilli !).

    Puis vous voyez vraiment Jackie, l’inventeur d’un style d’action si inimitable, se rabaisser à copier quelqu’un d’autres voir des comédiens novice dans le cinéma d’action ? Non, sérieusement. Et c’est ce qui a fait la force de The Foreigner. Martin Campbell a emmener ce film plus loin qu’une simple série B ou le but est simplement d’amuser la galerie entre deux regards sur l’horloge.

    Pas d’accord avec toi Dragonheart, sur The Foreigner. Le but de Quan, n’était pas de tuer des innocents mais juste de trouver les responsables. Toute sa quête réside dans le fait de trouver des « noms ». Et à la fin, finalement, le but est de tuer d’où l’arme à feu dans le sac et les morts à la fin. Mais ils sont les vrais coupables. Je pensais tout comme toi que le film serait sans concession. Mais devant le film proposé, je dois admettre que ça se tient et ça reste un « Martin Campbell movie »

    A force, je crois que le public ne se rend plus compte que lorsqu’il regarde des films comme The Raid, John Wick ou Expendables… ils regardent en faite de sérieux psychopathes lool. Alors, je veux bien qu’un personnage soit atteint de pathologie (pourquoi pas) mais il faut alors le mentionner. Ça se travail. Revoir le très bon film de William Friedkin, Traqué avec Benicio Del Toro et Tommy Lee Jones.

    Après, comme on ne cesse de le dire. Les productions asiatiques de Jackie, doivent absolument être mieux travaillées au niveau du scénario. C’est ça qui le fera rester dans la course, plus général, d’icône du Cinéma.

    #12186

    dragonheart
    Participant

    J’aurais voulu qu’il tue quelques hommes de main de Pierce ^^ au moment où il fait exploser la voiture ou quand il assomme gentiment les deux gardes dans la grange d’un petit coup sur la tête lol.
    On sent que Jackie est encore dans la retenue, son personnage reste finalement plutôt vertueux. Il ne va pas complètement dans le trouble mental et le jusqu’au boutisme, contrairement à un Denzel Washington extrême, désespéré, suicidaire dans Man on Fire.
    Quant à l’action, les coups de poing dans la figure se comptent sur les doigts d’une main 🙁
    Mais on est sur la bonne voie tant au niveau action que intrigue, ça fait du bien de voir Jackie casser son image encore un peu plus, s’énerver un peu et j’ai bien aimé le film.
    C’est vrai que Martin Campbell en fait plus qu’une série B à la Taken.
    Je le comparerais davantage à Danger Immédiat et Jeux de Guerre avec Harrison Ford.

    #12187

    Tirry
    Admin bbPress

    Il y a quand une différence entre le personnage de Jackie dans The Foreigner et celui de Denzel Washington dans Man of Fire (que j’adore).

    Creasy (comme son nom l’indique) est déjà sur le fil rouge lorsqu’on fait sa connaissance. Il lui suffit d’un déclencheur pour péter un câble. Quan est âgé et rangé. Après la mort de sa fille. Il va utiliser ses connaissances pour mettre la pression à Hennessy. Il y a une nuance.

    Mais comme tu dis… suite au succès de The Foreigner, c’est fort possible qu’un jour, on le retrouve dans une prod d’initiative américaine plus hardcore.

    Maintenant, il faut aussi prendre en compte la censure en Chine. Si les USA viennent chercher Jackie, c’est aussi pour le box-office chinois et une assurance de sortir là-bas avec une co-production avec Sparkle Roll.

    En Chine, paradoxalement, il n’existe pas de classification. Logan a été coupé de 13 minutes ! Le dernier Resident Evil également. Seul le film de Mel Gibson, Tu ne Tueras Point (qui a très bien marché en Chine) a eu droit à un carton précisant que le film était conseillé au plus de 12 ans.

    J’imagine qu’un personnage chinois est encore plus surveillé par la censure. La censure en Chine tend à s’assouplir avec le temps (en partie grâce aux interventions du réalisateur Feng Xiaoguang et Jackie durant les comités politiques annuelles…). Tout dépendra du script. Si moralement, le perso de Jackie est irréprochable peut-être en effet qu’il pourra faire couler le sang. Mais ça voudra pas forcément dire que ça sera un bon film

15 sujets de 1 à 15 (sur un total de 16)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.