• Home ·
  • Critique ·
  • [critique] KUNG FU YOGA de Stanley Tong (2017)
  • 26Fév

    [critique] KUNG FU YOGA de Stanley Tong (2017)

    Auréolé d’un succès monstrueux avec ses 255M$ au box-office chinois durant les fêtes du Nouvel An Chinois 2017, on ne peut pas dire qu’on attendait Kung Fu Yoga de pied ferme. Et vu le résultat, autant l’avouer tout de suite, on aurait préféré qu’il se plante !

    Réalisé par Stanley Tong, ce dernier, a jusqu’ici toujours réussi à emballer d’impressionnantes scènes d’actions (voir Police Story 3, Jackie Chan dans le Bronx et Contre-Attaque), mais en 2017, force de constater qu’il ne peut plus se reposer sur les capacités physiques vieillissantes de la légende du cinéma d’action. Manque de bol, Stanley Tong n’est pas synonyme de scénario travaillé et de mise en scène élaborée.

    Beaucoup plus proche d’une aventure de Spirou que d’Indiana Jones, tout paraît gratuit dans ce film : de l’intrigue simpliste au possible aux scènes d’actions. Tout est à l’image du final indigne. Jackie Chan fait le strict minimum et semble de plus en plus fatigué de tourner des films d’actions, utilisant à fond les effets numériques pour les décors (on est loin du magnifique plateau du final d’Opération Condor) et autres jeunes sidekicks inutiles et même pas drôle. Kung Fu Yoga se prend une nouvelle fois les pieds dans le tapis avec la nouvelle recette des blockbusters « made in Jackie Chan », à savoir : globetrotting, effets spéciaux à outrance et casting de jeunots.

    Dans le même genre, Kung Fu Yoga parvient même à rehausser Chinese Zodiac qui souffrait des mêmes scories mais qui avait le mérite de proposer des scènes d’actions originales et spectaculaires pour la quasi soixantaine de Jackie. Ironie de l’histoire, là ou Jackie chan offrait avec Chinese Zodiac, au moins une scène de combat mémorable « old school » dans un entrepôt, on se souviendra seulement de Kung Fu Yoga pour une scène de poursuite en voitures de luxe dans les rues de Dubaï plutôt nerveuse mais hélas bourrée de CGI. La fin définitive d’une époque…

    Au final, Seule la plastique des comédiennes et la bonne humeur générale permettent de garder les yeux ouverts d’incrédulités devant ce spectacle aberrant. Même The Myth du même réalisateur qui ne volait pourtant pas bien haut et dont Kung Fu Yoga pourrait être considéré comme la suite, était beaucoup plus honnête !

    La mauvaise nouvelle, c’est que le succès au box-office chinois envoie un très mauvais signal à Jackie Chan. La bonne nouvelle, c’est que des bruits de couloir affirmeraient que les auteurs en auraient totalement conscience. Bref, ok pour la collect’ mais tournez-vous plutôt vers The Foreigner, ça c’est solide !

    3/10

Accueil Forums [critique] KUNG FU YOGA de Stanley Tong (2017)

Ce sujet a 1 réponse, 2 participants et a été mis à jour par  dragonheart, il y a 7 mois et 3 semaines.

2 sujets de 1 à 2 (sur un total de 2)
  • Auteur
    Messages
  • #12255

    Tirry
    Admin bbPress

    Auréolé d’un succès monstrueux avec ses 255M$ au box-office chinois durant les fêtes du Nouvel An Chinois 2017, on ne peut pas dire qu’on attendait Ku
    [See the full post at: [critique] KUNG FU YOGA de Stanley Tong (2017)]

    #12263

    dragonheart
    Participant

    Très déçu aussi par Kung Fu Yoga. J’y croyais au début : décors splendides et exotiques, chasse au trésor, petite touche rétro, action débridée.

    Mais le scénario et la narration sont décousus, bâclés, désinvoltes avec des personnages inintéressants qui disparaissent aussi vite qu’ils sont apparus (Zhang Guoli, Eric Tsang), des scènes et des dialogues gênants (les loups, l’entrainement avec Aarif Lee).
    A force de faire dans le pas sérieux et les enfantillages, l’intrigue perd complètement en crédibilité et en immersion, les méchants sont transparents, inexistants. Personne n’y croit et on suit ça d’un œil distrait.

    Il y a de l’humour dans Indiana Jones mais pas au détriment du suspense ni de l’histoire qui reste convaincante, plausible, sérieuse avec même des passages trash, violents.

    Jackie pervertit la comédie d’action en la vidant totalement de ses aspects les moins grand public.
    C’est fade, aseptisé, sans caractère, insipide, rien ne dépasse.
    Depuis quand n’a-t-on pas vu une vraie bonne baston dans un Jackie ?

    Les scènes d’action dans Kung Fu Yoga sont correctes, rien de marquant, rien de spécial, on les regarde distraitement parce que rien n’accroche au niveau enjeu, suspense, dramatisation.

    Le lion dans la voiture, bonne idée burlesque et pas du tout invraisemblable/gratuite. J’ai vu un reportage où les gens à Dubaï transportent vraiment des animaux exotiques dans leur voiture.

    Le final se laisse regarder mais rien de transcendant.
    La danse indienne qui clôt le film est un parfait exemple que tout ça, c’est pas sérieux, c’est pour rire et que, finalement, on s’en fout.
    Moi, non, je voulais un film d’aventure qui croit à ce qu’il raconte, et non une parodie.

    Il serait temps que Jackie remette un peu de consistance, de rigueur, de crédibilité dans ses scénarios et qu’il fasse évoluer ses chorégraphies pour les adapter à son âge et les rendre à nouveau dignes de sa réputation.

    Je signale que Railroad Tigers sort le 3 mai.
    https://www.amazon.fr/Railroad-Tigers-Jackie-Chan/dp/B079VC4X65/ref=sr_1_1?s=dvd&ie=UTF8&qid=1520100152&sr=1-1&keywords=railroad+tigers

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 7 mois et 3 semaines par  dragonheart.
    • Cette réponse a été modifiée le il y a 7 mois et 3 semaines par  dragonheart.
    • Cette réponse a été modifiée le il y a 7 mois et 3 semaines par  dragonheart.
2 sujets de 1 à 2 (sur un total de 2)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.