• 14Mai

    Des maisons historiques collectionnées par Jackie Chan restaurées dans l’Anhui

    Actuellement en tournage à Shanghai pour « My Diary », son film en tant que réalisateur et scénariste (uniquement), Jackie Chan a profité de la pause week-end pour présenter la cérémonie de pose de la première pierre du projet de création d’un parc-exposition avec des habitations anciennes dans le district de Bengbu de la province d’Anhui. Le parc s’appellera littéralement « La lune qui s’élève au-dessus du lac » et il y aura des anciens bâtiments résidentiels, assemblés de tous les coins de la Chine et sauvés de la destruction.

    Pour ce projet, Jackie Chan avait déjà déménagé ici quatre vieilles maisons qu’il avait conservées depuis longtemps et aujourd’hui la construction a commencé.

    Jackie a déclaré aux journalistes : « Ces maisons étaient au bord de la destruction avant qu’elles ne m’arrivent, certaines ont été endommagées par des incendies, certaines n’ont laissé que la moitié du bâtiment ou seulement des poutres. » Nous avons commencé à les sauver, et avec le temps j’ai pu acquérir beaucoup d’entre elles ».

    Avec ces maisons anciennes, Jackie dit avoir des sentiments spéciaux et des souvenirs par rapport sa mère défunte qui venait de la province d’Anhui. En outre, l’événement actuel est l’incarnation de son rêve de longue date : que ces maisons anciennes dans le style Anhui se tiennent encore une fois sur la terre d’Anhui. Jackie a déclaré aux journalistes que bien qu’il soit né à Hong Kong, dès son enfance à l’école de l’Opéra de Pékin, il a grandi dans la culture traditionnelle chinoise et a reçu une éducation traditionnelle (confucianisme), qui l’a probablement inspiré. Mais la conscience de la nécessité de préserver les anciens bâtiments lui est venue plus tard, grâce au souhait exprimé par son père (également défunt), il y a plusieurs années : « Quand mon père est tombé malade, il a décidé de se rendre en Chine continentale pour y être soigné, il voulait une vieille maison et je l’ai ensuite acheté à Pékin. J’ai alors compris que dans les maisons traditionnelles à « siheyuan », il n’y a pas de chauffage, pas de place de parking, et sont très inconfortables, mais je voulais vraiment réaliser le désir de mon vieux père ».

    En cherchant à « siheyuan » (lieu unique à Pékin où est regroupé des demeures traditionnelles organisés autour d’une cour carrée), Jackie a été surpris par la beauté et la subtilité de ces habitations traditionnelles. Puis il s’est rendu compte de la nécessité de préserver les bâtiments résidentiels traditionnels. La meilleure façon de le faire est de prendre soin d’eux à l’endroit où ils se trouvent, mais s’il n’y a pas de telle possibilité, vous pouvez les sauvegarder sous forme démontée, puis les ré-assembler.

    Jackie Chan et son équipe ont trouvé des maîtres professionnels, et pendant qu’ils restauraient les vieilles maisons, il cherchait lui-même dans le monde entier des endroits appropriés où ces vieilles maisons pourraient être assemblées et réinstallées. Cependant, il est très difficile de trouver un endroit approprié avec une superficie suffisante. En 2017, lorsqu’il apprit la construction à grande échelle d’un parc-exposition d’anciennes habitations populaires à Bengbu, dans la province d’Anhui, il décida d’y « installer » quatre de ses anciens bâtiments, d’ailleurs, il prévoit d’y installer à l’avenir quelques-uns de ses « bureaux ».

    L’événement a été suivi par les célèbres réalisateurs Tsui Hark et Daniel Lee, ainsi que l’actrice chinoise Jiang Wenli, dont certains journalistes rapportent qu’elle tourne actuellement dans le nouveau film de Jackie « My Diary », aux côtés de Nana Ouyang, Jaycee Chan et Huang Zitao.

Accueil Forums Des maisons historiques collectionnées par Jackie Chan restaurées dans l’Anhui

Ce sujet a 0 réponse, 1 participant et a été mis à jour par  Tirry, il y a 5 mois et 1 semaine.

Affichage de 1 message (sur 1 au total)
Affichage de 1 message (sur 1 au total)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.