100 films de l’âge d’or du cinéma de Hong-Kong restaurés en 4K en un an !

2042 Views 6 Comments

En occident, la majorité des fans de la première heure de Jackie Chan sont également des amateurs de l’âge d’or du cinéma de Hong-Kong. En effet, c’est à travers Jackie Chan qu’ils ont découverts des cinéastes tels que Tsui Hark, John Woo, Ringo Lam, Kirk Wong ou encore Johnnie To.

Aujourd’hui, Douyin (Tik Tok), China Film Archive et Volcano Engine ont organisé une conférence à Pékin autour de la « rénovation des classiques intemporels du cinéma de Hong-Kong » ayant pour mission de restaurer en version 4K, une centaine de films de Hong-Kong en un an.  Une bonne et sacré initiative.

Wang Yue, directeur de Volcano Engine, Zhang Xiaoguang, conservateur adjoint des archives cinématographiques chinoises, Chen Duye, vice-présidente de Douyin et Gordon Chan, célèbre réalisateur de Hong Kong, ont lancé conjointement la conférence.

À l’heure actuelle, un premier lot de 22 films restaurés ont été réalisés. Parmi eux, Le Marin des Mers de Chine (1983) et Zu : Les Guerriers de la Montagne Magique (1983)  ont été restaurés en 4K à l’occasion du 40e anniversaire de leur sortie. Evidemment d’autres titres seront ajoutés durant les prochaines années.

La restauration est prévue de ce concentrer sur les productions HK compris entre les années 70 et les années 90 soit l’âge d’or du cinéma de Hong-Kong. Comme l’a souligné Zhang Xiaoguang, le conservateur adjoint des archives cinématographiques chinoises : « À cette époque, le continent s’ouvrait progressivement et les films de Hong-Kong sont devenus une fenêtre permettant à de nombreux jeunes du continent de comprendre le monde. »

Bien qu’ils aient plusieurs décennies, les classiques de Hong Kong montrent toujours une vitalité vigoureuse sur Douyin. la vice-présidente Chen Duye a déclaré qu’en 2023, parmi les 1 000 meilleurs films diffusés sur Douyin, 30 % seront représentés par les films classiques de Hong-Kong et la moitié des utilisateurs qui regardent ces contenus sont des jeunes de moins de 30 ans : « Douyin a aidé les vieux films classiques à redevenir populaires et à gagner l’amour des jeunes. » Elle ajoute  : « Nous souhaitons restaurer ces œuvres classiques grâce à la technologie pour répondre aux exigences audiovisuelles actuelles, afin qu’elles puissent être acceptées davantage par le public. »

Les travaux de restauration sont soutenus par la société Volcano Engine et les travaux de restauration ont été achevés conjointement avec la China Film Archive.

Le processus de restauration de films est généralement compliqué, et elle passe par des étapes telles que la restauration physique, la restauration numérique et la restauration artistique. Il faut un mois à un technicien expérimenté pour restaurer un film. Ces dernières années, grâce à l’expérience et à d’autres technologies liées à l’intelligence artificielle, il est devenu possible d’améliorer considérablement la qualité et l’efficacité de la restauration de vieux films.

Wang Yue, le directeur de Volcano Engine, a notamment expliqué qu’en raison des limites de l’équipement et des technologies de l’époque, les premiers films de Hong Kong avaient de nombreux défauts els que des plans flous ou saletés apparaissant à l’écran. Dans le passé, ce genre de situation ne pouvait reposer que sur une élimination manuelle image par image. Désormais, l’IA peut identifier automatiquement les défauts et les effacer.

Le plus grand défi dans la restauration de vieux films est de préserver le style artistique et l’esthétique. Il est nécessaire de restaurer l’aspect d’origine de l’image, mais pas de réparer l’ancien film en un « nouveau ». La couleur de chaque objectif doit être conforme à la signification exprimée par le créateur à l’époque. Li Tao, directeur du département du développement commercial des archives cinématographiques chinoises, a révélé que l’équipe de restauration avait utilisé un grand nombre d’œuvres classiques de maîtres d’arts martiaux tels que King Hu et Chang Cheh pour comprendre le ton des films de Hong Kong. « Lors de la restauration de nombreux films, nous avons essayé par tous les moyens d’inviter les principaux créateurs à entrer dans le laboratoire de restauration », a déclaré Li Tao.

Gordon Chan a par exemple supervisé la restauration de son film King of Beggars (1992) avec Stephen Chow :  « A l’époque, durant le tournage, nous ne pouvions régler que la lumière mais pas la couleur. C’est vraiment une bonne chose de pouvoir l’améliorer avec la technologie actuelle. »

Chen Duye a déclaré : « J’espère que grâce à nos efforts, nous pourrons prolonger le temps et redécouvrir la beauté des films de Hong Kong.»

Une nouvelle qui, on l’espère, devrait encourager les éditeurs français à passer au 4K ! Croisons les doigts.

6 Comments
  • Aerosmith

    Répondre

    Je pense que la très grande majorité des gens qui regardent des 4KUHDBD seraient facilement « piégés »… Je me rappellersi toujours d’une connaissance à qui j’avais prêté le combo BD/DVD US de Shin Godzilla et qui m’a dit « Hé, ça donne vraiment bien! » Sauf qu’il avait vu le DVD et non le BD. Et pourtant, TV à 3000 euros,… Pourquoi pas le 4K, mais pas pour les films déjà sortis en BD « restaurés ».

  • Melga

    Répondre

    Bonne nouvelle mais est-ce que les éditeurs français vont s’emparer de ce marché ? Le fait que nous, public et fans des films HK ayons si peu d’éditions française de l’âge d’or de cette période m’horripile.

  • Melga

    Répondre

    à l’époque il y avait HK Films qui faisait un peu le boulot puis Fortune Star entre 2007 et 2010. Mais depuis plus rien ! On a aucun film de Sammo Hung, Yuen Biao, Tsui Hark etc aucun de leur film ! Sur Amazon il y a rien ! Une partie des films de Jackie Chan ne sont plus dispo.

    • Tirry

      On partage naturellement ton désarroi. Il y a vrai souci avec les films HK surtout quand on voit le travail du côté des éditeurs anglais comme 88 Films et Eureka.
      Mais les éditeurs français vont répondre que c’est parce qu’il n’y a plus de public. Que les films HK ne se vendent pas.

      Metropolitan FilmExport / HK Vidéo semblent avoir abandonné leur catalogue. Les masters 2K, 4K existent pourtant notamment chez 88 Films, Eureka mais également du côté de The Criterion Collection.

      Il y a Spectrum qui est tout seul. Mais le visuel (jaquette) de leurs éditions sont vraiment pauvres (à la limite du dégueulasse). Mais il faut saluer tout de même leur initiative. Je pense qu’ils gagneraient vraiment à travailler leur visuel à partir d’affiche original. Ce qu’ils ont fait à Lifeline (on dirait un visuel playmobil) est impardonnable.

  • Melga

    Répondre

    Merci pour ta réponse ! Je ne connaissais pas Spectrum.

    As-tu d’autres éditions DVD Blu Ray a proposé pour se faire une collection ?

    Sinon, en streaming, y-a-til un équivalent Netflix pour les productions chinoises et hong-kongaises ?

    • Tirry

      Les éditeurs anglais Eureka et 88 Films et l’éditeur US The Criterion Collection sont les meilleurs éditeurs actuels.

      Concernant le streaming. Je ne sais pas. En tout cas pas français.

      Aux USA, Il y a Hi-Yah TV qui propose des classiques et des nouveautés de films asiatiques dans le domaine action et arts martiaux. Mais je n’ai pas essayé.

Leave a Comment