• Home ·
  • Box-office ·
  • [BOX OFFICE CHINE] 3e jour d’exploitation: VANGUARD prend l’eau !
  • 02Oct

    [BOX OFFICE CHINE] 3e jour d’exploitation: VANGUARD prend l’eau !

    Sous le feu d’un mauvais bouche-à-oreille, le public semble fuir le nouveau Stanley Tong / Jackie Chan quand la concurrence profite grandement de ce début de vacances qui durera jusqu’au 7 octobre prochain.

    Pour sa 3e journée d’exploitation, VANGUARD rétrograde en 4e position avec 4M$. De son côté, LEAP prend l’avantage et grimpe d’une place avec 8,6M$. Le biopic sportif de Peter Chan avec Gong Li cumul actuellement 57M$.

    Sans surprise, le film d’animation chinois LEGEND OF DEIFICATION garde sa 1er place en enregistrant un puissant 44M$, le faisant frôler la barre des 100M$ en seulement deux jours d’exploitations.

    MY PEOPLE MY HOMELAND maintient sans problème sa seconde place en ajoutant 39M$ soit 80M$ en deux jours.

    QUEL AVENIR POUR VANGUARD ?

    Si avec ses 21M$, les trois premiers jours de Vanguard sont supérieur aux trois premiers jours de Knight of Shadows (16M$, pas bien difficile me direz vous), le film de Stanley Tong reste toujours parmi les plus mauvais scores de Jackie Chan. Il faut remonter à 2013 avec Lockdown et 2012, avec Chinese Zodiac pour trouver des scores similaires, soit une époque ou la carrière d’un film en Chine n’était pas scellé en une semaine. Police Story Lockdown terminera sa course avec un honorable 78M$ et Chinese Zodiac avec un score solide de 130M$.

    Le marché du cinéma chinois s’est officiellement ouvert en 2012 et n’a eu de cesse d’augmenter au point de devenir quelques années plus tard le plus gros marché du monde . Mais qui dit gros marché, dit également plus de films et donc plus de concurrences. C’est pour cela que la comparaison n’est plus tenable. Il faut désormais analyser les résultats à l’aune de l’année 2017. L’année où Wolf Warrior 2 a explosé tous les compteurs avec 840M$ de recettes. Le recordman du cinéma chinois.

    A moins d’un miracle, Vanguard devrait rejoindre Bleeding Steel, sous la barre des 50M$.

    LE MARCHE INTERNATIONAL A LA RESCOUSSE ?

    Avec son budget de 50M$, Lix Entertainment (la production de Stanley Tong) prévoit au minimum 150M$ pour estimer « rentable » sa production. Cette barre n’est désormais plus possible sur le territoire chinois et il devra compter sur les chiffres à l’étranger. C’est le parachute « Jackie Chan » qui permet de vendre plus facilement à l’international quand Legend of Deification et My People My Homeland ne peuvent compter que sur le marché chinois. Malheureusement, actuellement, les restrictions sanitaires des autres pays ne sont pas aussi souple que celle de la Chine. D’autant plus que même en situation normal, il aurait été difficile de réunir 100M$ rien qu’à l’étranger.

    Vous l’aurez compris, VANGUARD est un nouvel échec patent dans la filmographie de Jackie Chan.

    La bonne nouvelle, c’est que Project X-Traction va pouvoir commencer à se dévoiler. Et avec les leçons retenus par le passé, le blockbuster d’action de 80M$ (Le principal investisseur Tencent Pictures, joue très gros !) que Jackie Chan partage avec la star de la WWE John Cena, devrait soigneusement éviter les fêtes du Nouvel An et la Fête National. On parie pour une sortie simultanée en Chine et aux USA, l’été prochain ?

Discussion 4 Responses

  1. 4 octobre 2020 à 13 h 14 min

    J’ai quand même l’impression que Vanguard est meilleur que KFY et BS. Plus musclé que le premier, plus maitrisé que le second.

    Que le scénario, les personnages et les dialogues soient faibles, à la limite on s’en fout un peu, même si un effort pourrait être fait. Ce qui compte comme toujours dans un Jackie, c’est la qualité du spectacle. De ce côté là, on peut rager contre les CGI hyper voyants et moches. Il faut faut vraiment privilégier les effets authentiques, pyrotechniques comme dans l’intro de Bleeding Steel.
    Ce qu’il faut aussi c’est une narration correcte et des personnages auxquels on s’attache un minimum.
    A part ça, si Vanguard a l’action et la narration, c’est déjà bien. Peut-être paye-t-il les échecs précédents.

    Le problème de la jeune équipe, c’est qu’elle bouffe encore une fois le temps de présence de Jackie. Dans les MI, c’est beaucoup mieux dosé.

    Jackie a enchainé les échecs artistiques qui ont été par miracle des succès commerciaux. Ça fait donc un moment qu’il y a des problèmes non résolus.
    Il va falloir se séparer de certaines personnes, arrêter les tournages à la chaine, se poser et réfléchir avec des collaborateurs qui ont une vision comme l’avait Martin Campbell.
    Comment sont engagés les scénaristes, les réalisateurs ? Comment sont évalués les scénarios ?
    On est dans la même situation que dans les années 70 sous Lo Wei quand Jackie se cherchait. Je suis partisan d’un retour à HK dans des prod plus modestes et maitrisées du type Foreigner, NPS, Shock Wave, Kung Fu Jungle.

    Et puis un truc qui me dérange dans les Jackie : l’armée de producteurs, co-producteurs, producteurs associés, producteurs exécutifs, producteurs délégués, producteurs superviseurs. C’est bizarre. Je ne crois pas qu’il y ait autant de gens gênants dans les Donnie Yen et Andy Lau.

    • 4 octobre 2020 à 16 h 06 min

      Le problème est là justement, les avis expriment un récit stupide et des personnages inconsistants.
      Les échecs consécutifs sont obligés de faire changer la méthode, en tout cas son budget. La méthode Stanley Tong a échoué. Stanley et Jackie n’ont jamais compris que si KFY a fonctionné c’est parce qu’il avait en face une faible concurrence et plus mauvais que lui (Buddies in India).
      Stanley Tong fait ses films en fonction du marché international dont il est beaucoup trop routinier. C’est une erreur et n’est pas digne d’un réalisateur intègre comme peut l’être Martin Campbell. Stanley a une logique de producteur, voir pire… de vendeur et d’investisseur. Ca donne des productions cyniques et ça marchent rarement.

      Les Donnie Yen et Andy Lau sont des productions plus modestes. Par conséquent, l’armée de producteurs (plus comme des investisseurs) n’existent pas. Ce n’est plus tenable. Depuis Bleeding Steel, tous les Jackie Chan perdent de l’argent. J’imagine que les investisseurs de X-Traction doivent trembler. Avec ses 80M$, c’est le plus gros budget asiatique de la filmo de Jackie.

      Je ne sais pas quel est le budget de PS2022, mais clairement la logique voudrait qu’il soit de 15M$. Et ça serait une bonne chose tant au niveau artistique que de la rentabilité. A l’heure actuelle, le box-office de Jackie Chan ne peut prétendre qu’à la barre minuscule des 50M$.

      On sait que la méthode Stanley Tong qui vise à mettre Jackie Chan avec un groupe de jeunes débutants ne fonctionne pas, tant artistiquement que commercialement. Le public n’aime pas ça. Il y a tromperie sur la marchandise avec un Jackie Chan en tête d’affiche mais complétement effacé lors des scènes d’actions alors que les gens viennent voir ça principalement. Bref, il y a une incohérence et le public ne peut ressortir que frustré.

      La méthode X-Traction est plus proche de celle de Dragon Blade où Jackie Chan partage l’affiche avec une ou des célébrités qui ont fait leur preuve. Même si ça demande encore a être travaillé au niveau casting (John Cusack en général ! romain, ça le fait pas du tout). Lorsque X-Traction sortira, on verra si le public boude Jackie Chan lui même (je n’en suis pas certain). A moins que le film soit tellement bidon, genre script et cgi pourri et là Jackie Chan n’aura plus d’excuse.

      En parlant d’excuse, j’entends déjà Stanley Tong crié dans les couloirs de sa production : « c’est parce que Vanguard était un film de Nouvel An ! » en omettant qu’il avait à cette période deux des films devant lesquels il s’est fait laminer lors de sa sortie post covid : LEAP et LEGEND OF DEIFICATION. Sans compter qu’à la base, il avait également en face THE RESCUE et DETECTIVE CHINATOWN 3 (tous les deux prévus pour le nouvel an 2021).

      Bref, paradoxalement, je trouve la situation fascinante.

  2. 4 octobre 2020 à 23 h 56 min

    PS2013 a plus de producteurs que Operation Red Sea. Ça pose question quand même. Ip Man 4 c’est tout de même 45 millions d’euros de budget et je vois pas une pléiade de producteurs.

    Ça fait longtemps que les personnages, récits et dialogues sont stupides dans les films de Jackie : Who Am I (+ CGI foireux), Contre Attaque, Mister Cool, JC dans le Bronx, etc… Ils compensent par leurs scènes d’action. Contre Attaque notamment est extrêmement fun, enlevé et une intro sans CGI !

    CGI mis à part, si Vanguard est aussi fun, moi je signe.

    Peut-être que les chinois préfèrent les intrigues plus solides, les héros viriles et sérieux à la Wolf Warrior et apprécient peu que l’humour soit mélangé à l’action. Ce que je peux comprendre car je n’aime pas non plus quand l’action baisse d’intensité au profit des gags.

    • 5 octobre 2020 à 1 h 06 min

      Les goûts du grand public en général (occident ou Asie) ont changé. Les comédies d’actions ont moins la côte, c’est certains.

      Pour ce qui de l’armée des producteurs de Operation Red Sea ou IP Man 4, ne te fie pas à imdb. Je peux t’assurer que c’est pareil. Mais peut-être que c’est un choix de l’afficher ou pas et/ou typiquement des génériques chinois.

      Aux États-Unis aussi ils doivent être autant mais ils ne sentent pas obligé d’afficher au début toutes la liste des presenter, co-presenter, exécutif, co-executif, administrative producer, associate producer, producer, post production producer…

Laisser un commentaire

*