Compte rendu de la première de RIDE ON à Pékin

696 Views 0 Comment

Le 31 mars 2023 s’est déroulé la première de Ride On à Pékin. Une partie de l’équipe du film était présent dont le réalisateur Larry Yang entouré de Jackie Chan, Liu Haocun, Kevin Guo, Yu Rongguang, Xing Yu, l’actrice Yueting Lang et Jun He, le coordinateur des cascades de la JC Stunt Team.

Plusieurs moments fort ont eu lieu après la projection du film. Notamment, Liu Haocun qui a fondu en larmes lorsqu’elle a évoqué le dévouement de Jackie Chan lors du tournage. Elle a déclaré qu’en tant qu’actrice débutante, elle était très honoré d’avoir eu l’opportunité de travailler en étroite collaboration avec la légende. Evidemment, Jackie Chan est venu la réconforté en la serrant dans ses bras. Il a ensuite fait l’éloge des talents de comédienne de la jeune actrice, découverte par Zhang Yimou, on le rappelle.

De son côté, Kevin Guo a révélé qu’au début, il ne croyait pas que le réalisateur avait réussi à avoir Jackie Chan. Ce n’est que lorsqu’il a commencé à travailler aux côtés de l’icone du cinéma d’action qu’il a senti que « les rêves deviennent réalité ». Il a dit que Jackie Chan est très sympathique sur le plateau, il n’a pas du tout des airs de superstar internationale, mais qu’il était très actif, et qu’il aimait rassembler tout le monde.

Dans le film, le duo entre Jackie Chan et le cheval Red Hare n’a pas manqué d’émouvoir le public. Le réalisateur Larry Yang a révélé que la raison de faire ce film découle de son amour profond pour Jackie Chan. Lors de l’écriture du scénario, Jackie Chan était le seul acteur qu’il voyait.

« Je ne peux pas être calme parce que j’ai fait un film sur Jackie Chan. » Lors de la première, Larry Yang a admis qu’il était très nerveux et espérait être aimé du public. Il a dit qu’il a toujours été fan de Jackie Chan, depuis le jour où il a rejoint l’industrie. Il espérait avoir l’opportunité de coopérer avec lui pour un film, alors il a réfléchi à quel genre d’histoire pour l’impressionner . « Jusqu’à ce que je regarde le documentaire « Never Say No », cela m’a rappelé les acteurs d’action les plus excitants de Hong Kong dans les années 1980 et 1990. J’ai été choqué et ému. J’ai soudainement trouvé cette histoire et j’ai eu la chance d’avoir le soutien de Big Brother. C’est comme ça que Ride On est né. »

 

Ride On montre la situation actuelle et le sort de nombreux cascadeurs chinois. Rappelant le moment où Larry Yang est venu lui pitcher pour la première fois le scénario, Jackie Chan a déclaré avec un sourire que Larry pouvait être qualifié d ‘incohérent ». Après avoir fini de parler, Jackie Chan l’a poliment conseillé de réécrire car l’histoire en vaut la peine. En conséquence, Larry Yang est revenu quelques jours plus tard présenter le film à Jackie : « L’écriture de Larry m’a touché à un certain moment du script. Je pense que cette histoire ne me concerne pas personnellement, mais concerne les cascadeurs chinois et les cascadeurs du monde entier. J’en fais partie. Alors j’ai fait ce film au nom d’entre eux. »

Tellement touché par la proposition de Larry Yang que l’acteur aux multiples fractures a repoussé une opération chirurgicale du genou. Tout comme le dit Lao Luo, son personnage dans le film : « Vous devez honorer la vérité », Jackie Chan, 68 ans, a tenu à réaliser toutes les scènes d’action, grandes et petites. Si bien que les infiltrations au nombres de neuf, censés avoir un effet analgésique sur six mois, n’a durée qu’une vingtaine de jours.

Parlant de la situation actuelle des films d’arts-martiaux, Jackie Chan a déclaré qu’aujourd’hui, personne ne produirait un film pour 10 millions (de Yuans) avec un inconnu même doué, mais si vous avez une star comme Jackson Yee (Mr Six, Better Days et The Battle at Lake Chanjing 1 et 2), vous trouverez 400 millions, « Parce qu’ils ne veulent produire que des acteurs qui font du buzz, qui sont populaires avec beaucoup de fans. De vrais mecs d’actions n’ont aucune chance. C’est pourquoi j’ai accepté de partager la vedette avec des jeunes débutants. Pour donner une chance à différentes personnes. Mais maintenant, c’est très difficile d’avoir un autre Jet Li ou un Wu Jing. Wu Jing est dans le milieu du cinéma depuis de très nombreuses années, et il est très difficile d’évoluer naturellement. A l’époque, les cascadeurs chinois risquaient leur vie pour faire des films, mais maintenant avec le développement de l’industrie cinématographique, ce genre de comportement désespéré n’est plus autorisé par les studios. Dans le passé, je ne me souciais pas des conséquences sur la santé de la JC Stunt Team et de moi-même. Maintenant, nous protégeons les cascadeurs. Je pense que c’est un bon changement. »

 

Il y a une réplique dans le film lancée à Lao Luo : « Votre temps est passé ». Jackie Chan a dit que c’était la vérité car tout est plus facile maintenant, les productions n’exigent plus des acteurs qu’ils fassent eux mêmes les scènes d’actions. « Dès qu’un acteur est touché, le tournage s’arrête ».  Le réalisateur Larry Yang de son côté a déclaré que bien que la façon de filmer ait changé, il souhaitait que l’esprit des cascadeurs chinois soit transmis : « Ce que nous voulons vraiment exprimer, ce n’est pas que cette époque est révolue, du moment que l’esprit est préservé. Ce genre de persévérance à choisir une chose et persévérer tout au long de sa vie est une chose précieuse. Les générations futures se doivent d’être digne de la passion et la persévérance qu’exige le métier. Il faut toujours apprendre et transmettre. »

Jackie Chan a lancé franchement : « Dans ce film, je représente tous les cascadeurs chinois, pour montrer au public ce que nous avons vécu et à quoi ressemblent les cascadeurs chinois. » Jackie Chan a ajouté qu’il tenait son courage et son état d’esprit de ses fans. Il a également admis que la souplesse de son corps n’était pas aussi bonne que lorsqu’il était jeune : « Mais je tiens quand même à travailler dur pour bien filmer chaque plan ».

Après avoir regardé le film lors de la première, de nombreux téléspectateurs ont mentionné avoir été « ému et touché » en dehors du plaisir ressenti durant la projection. « J’avais l’habitude de regarder des films de Jackie Chan, mais cette fois ça m’a touché. »  Certains téléspectateurs ont exprimé leur émotion, « Voir le grand frère qui a presque 70 ans réaliser lui même ses scènes d’actions sur grand écran a un goût familier, mais c’est également touchant. »

Nicholas Tse a fait une apparition surprise en se cachant (merci le masque) au milieu des spectateurs dans la salles : « Je crois que le cinéma d’action est un langage international, et les chorégraphies des combats de Big Brother sont populaires partout dans le monde. Jackie Chan a fait connaitre le cinéma d’action chinois au monde entier ».

De nombreux téléspectateurs ont découvert qu’il y avait de nombreux « easter eggs » cachés dans le film, et de nombreux moment évoque l’ombre de la carrière cinématographique passée de Jackie Chan.

Egalement présent dans le public, le jeune réalisateur Mo Sha (Love Will Tear Us Apart) a déclaré qu’en voyant Jackie Chan dans le film, « c’était comme ouvrir une boîte contenant des rêves, et ces rêves ont été créés par le frère aîné avec sa propre vie, ce qui est admirable ».

Les fans de Jackie Chan lui ont également remis un portrait créée avec 13.140 punaises.

L’autre grand moment fort est lorsqu’un fan dans le public a repris la chanson de Jackie Chan « 還沒長大就老了/Se Sentir Vieux Avant de Grandir »  en changeant les paroles en « Je n’ai pas Encore Vieilli ». Il ne s’attendait pas à ce que les fans lui fassent une telle surprise et n’a pas pu s’empêcher de verser une larme et a exprimé sa gratitude aux fans pour leur fidélité.

Lorsqu’une personne du public a demandé à Jackie Chan de quoi il était le plus fier. Jackie a répondu : « à ce jour, je suis fier de dire que ce n’est pas d’aller à Hollywood, c’est qu’Hollywood me veut. » Jackie Chan a également révélé que récemment plusieurs acteurs bien connus lui ont demandé des conseils pour partir à Hollywood. Il leur a répondu : « Si vous ne vous développez pas bien en Chine, vous n’y jouerez qu’un petit rôle, et ils n’écriront pas de scripts pour vous. Mais si vous réussissez en Chine, les propositions de l’étranger viendront naturellement vers vous. »

Concernant ses futurs projets, Jackie Chan a déclaré sans ambages : « Cette année marque ma 60e année dans l’industrie du cinéma. Tant que je peux encore bouger et me battre, je continuerai à tourner. J’insiste toujours pour faire chaque film avec sincérité. J’espère qu’il y aura un film chaque année pour les fans et le public. »

Plusieurs avant-premières de Ride On auront lieu dans tout le pays avant sa sortie le 7 avril. Jour d’anniversaire de Jackie Chan.

 

0 Comments

Leave a Comment