• Home ·
  • À la une ·
  • Disparition du réalisateur Benny Chan / la réaction de Jackie Chan
  • 26Août

    Disparition du réalisateur Benny Chan / la réaction de Jackie Chan

    Si vous nous suivez sur Facebook et Twitter, vous avez dû apprendre dimanche matin la triste nouvelle concernant le décès dimanche dernier, du réalisateur Benny Chan, à seulement 58 ans.

    Benny Chan a réalisé de nombreux films mémorables notamment ceux avec Jackie Chan comme Who Am I, New Police Story et Rob-B-Hood. Il a particulièrement brillé dans les polars d’actions comme Big Bullet (1996), Connected (2008) et The White Storm (2013). Plus tard, il trouvera un nouveau souffle à sa carrière avec des films d’arts martiaux d’époques comme Shaolin (2011) et Call of Heroes (2016). Sa carrière a débuté de manière brillante en 1990 avec le film générationnel A Moment of Romance qui a propulsé le couple d’acteur Andy Lau et la sublime Wu Chien-Lien au rang de stars. Benny Chan a tout de suite été considéré comme un « créateur de star ». C’est d’ailleurs lui qui a lancé la carrière cinématographique de Nicolas Tse, Daniel Wu et Stephen Fung avec Gen X-Cops, film d’action produit par Jackie Chan en 1999 afin de créer une nouvelle génération d’acteurs.

    Comme le déclare la Guilde des réalisateurs de Hong-Kong suite à son décès, Benny Chan a consacré la majeure partie de sa vie au cinéma de Hong Kong et a imposé un style unique de film d’action chinois. Avec des visuels et des situations fortes et audacieux, ses films reflétaient la bienveillance et la droiture face à l’adversité. Benny Chan a toujours été sincère, honnête, pragmatique et chevaleresque. Il était profondément respecté par ses pairs et aimé par la jeune génération.

    Benny Chan est décédé d’un cancer du nasopharynx (NDR : cancer très fréquent chez les personnes d’origines chinoises en particulier du Sud de la Chine). Les premiers symptômes sont apparus alors qu’il dirigeait Donnie Yen et Nicolas sur Raging Fire. Plus tard, lors d’un examen médical, il a été diagnostiqué avec un cancer de stade avancé et le travail de post-production du film a été confié à l’excellent le chorégraphe Kenji Tanigaki (SPL, la trilogie Kenshin Le Vagabond…). Ces derniers mois, Benny Chan avait accepté un traitement mais le cancer s’étant propagée très rapidement, il a succombé le 23 aout 2020. Raging Fire a été achevé à la fin de l’année dernière. Le film devait sortir le 7 juillet mais l’épidémie du coronavirus a vu sa sortie repoussée.

    La nouvelle a choqué toute l’industrie du cinéma chinois et nombreux sont ceux qui ont réagis sur les réseaux sociaux. Très choqué, Jackie Chan a mis plusieurs jours pour réagir. Aujourd’hui, il a posté sur son weibo un message empli de tristesse et de regret :

    « Depuis le moment où j’ai entendu la nouvelle, jusqu’à maintenant, je n’ai toujours pas pu réagir. Je comptais lui remettre un porte document avec ses initiales dessus. Avant que je ne puisse le lui donner, il est parti… J’ai travaillé avec le réalisateur Benny Chan sur de nombreuses œuvres. Il est un partenaire mais également un bon enseignant et un ami utile dans la vie. Il était un gentleman, mais il y avait toujours beaucoup d’ambition dans ses œuvres. Beaucoup de ses films sont des classiques dans nos cœurs. Les jours de tournage avec lui semblent s’être passé hier. ….. Mon plus grand regret est de n’avoir plus aucune chance de coopérer avec lui dans cette vie. Voilà un autre bon réalisateur au paradis. Vous nous manquerez pour toujours ».

    Jackie Chan a accompagné son message de la photo que du petit sac avec les initiales « BC » brodés spécialement pour lui, mais que Jackie n’aura plus jamais l’occasion de lui remettre.

    Ainsi que quelques photos de moments passés à ses côtés sur les tournages.

    Jackie Chan France souhaite adresser toutes ses condoléances à sa famille.

    Adieu Benny Chan et merci pour toutes ses émotions.

Discussion 9 Responses

  1. 26 août 2020 à 19 h 51 min

    Choqué par la mort brutale de Benny Chan. L’un des meilleurs avec lesquels Jackie a travaillé. Je souhaitais qu’ils se réunissent à nouveau sur un projet. Il avait l’aisance d’un Stanley Tong pour ce qui est de l’action mais il avait une fibre plus artistique qui faisait de lui un cinéaste complet et populaire.

    • 26 août 2020 à 20 h 34 min

      Tout à fait.
      Ce fut aussi un choque. Je n’ai pas arrêté d’y penser. C’est clairement la disparition d’un cinéaste de valeur sûre, parti beaucoup trop tôt.
      J’aurai bien vu un dernier baroud d’honneur avec un nouveau Drunken Master, à l’image de ce qu’ils ont fait tous les deux avec « New Police Story ». Un dernier pour la route que Benny Chan aurait su clairement valoriser comme l’atteste Shaolin et Call of Heroes… malheureusement, il n’y a plus aucune chance que cela arrive.

  2. 27 août 2020 à 20 h 26 min

    Je m’inquiète du fait que depuis l’annonce de sa mort, je n’ai eu aucun article de votre part.
    Ce qui est zllucinant c’est que certains sites de cinéma de renom n’ont aucunement aborder le sujet, je trouve cela inadmissible surtout d’un Real de sa trempe. J’ai été très triste de l’apprendre. Ainsi va la vie. Paix à son âme.
    Je n’oublierai jamais son film de super héros blast…

    • 27 août 2020 à 20 h 35 min

      J’attendais la réaction de Jackie. C’est pour ça.
      Néanmoins, on a été parmi les tous premiers à le signaler sur Facebook et Twitter

      • 28 août 2020 à 0 h 06 min

        Pas forcément vous, car je savais que vous le feriez et la raison que vous évoquez est celle a quoi je pensais. Je parlais juste des autres. Je suis écœuré car la mort de chien de certaines stars font la une pendant des jours, mdr…

  3. 28 août 2020 à 19 h 41 min

    C’est normal, Benny Chan était inconnu du grand public en Europe et aux USA, sauf des connaisseurs. C’est comme si on annonçait en Chine le décès de François Ozon ou Christophe Honoré, personne ne les connait là-bas. Même en France ils sont pas connus xD.

    • 28 août 2020 à 21 h 23 min

      Et encore je suis certains que les films de Benny Chan sont plus visibles en France (via dvd,blu-ray,vod) que les films de Ozon et Honoré en Asie (ou même de partout ailleurs).
      La France produit industriellement des films anonymes dit d’auteur. Même qu’ils appellent ça l’exception culturelle.

  4. 29 août 2020 à 2 h 09 min

    Dragon heart, je ne suis pas d’accord avec ta comparaison. Benny chan c’est comme Luc Besson, c’est l’un des rares réalisateurs chinois qui a vu ses films les plus sorties dans l’hexagone. Je peux t’en citer un max. Donc c’est Real très suivi de par sa filmographie, je ne parle seulement que de la france…

  5. 29 août 2020 à 11 h 29 min

    A mon sens, Benny Chan était suivi par les connaisseurs, pas par les spectateurs lambda. Parce que le spectateur lambda n’achète pas des dvd/bluray de films asiatiques.

    L’exception culturelle française est une hypocrisie qui permet de faire vivre un certain nombre d’imposteurs. Le modèle à suivre en France et en Europe, c’est celui de la Corée du Sud.

Laisser un commentaire

*