Chinese Zodiac

651 Views 0 Comment

Année: 2012
Titre original: CZ12: Chinese Zodiac
Sortie CHINE: 20 Décembre 2012
Sortie FR: 10 juin 2014  (dvd et blu-ray)
Distributeur: Universal Pictures

Production: Jackie Chan & JJ Productions, Jackie Chan Emperor Movies Limited (JCE) & Emperor Motion Pictures (EMP)
Producteurs: Jackie Chan Chan, Stanley Tong, Barbie Tung

Réalisateur: Jackie Chan
Scénario: Jackie Chan, Franckie Chan, Edward Tang

 

Casting:
Jackie Chan
Asian Hawk
Laura Weissbecker
Catherine de Sichel
Zhang Lan Xin
Bonnie
Yao XingTong Coco
Fan Liao
David
Qi Shu
La femme de David
Oliver Platt
Lawrence Morgan
Daniel Wu
Docteur

 

SAGA
Ce film fait parti de l’univers cinématographique Armor of God
Mister Dynamite [1986]
Operation Condor [1991]
Chinese Zodiac [2012]

 

Critique_CZ12

CRITIQUE PAR TIRRY

Malgré tout ce que j’ai pu lire en bien et surtout en mal, j’ai entrepris sa diffusion confiant comme un événement dans mon salon : j’allais découvrir le nouveau et soit disant ultime gros film d’action de Jackie Chan et accessoirement son plus gros succès historique au box-office asiatique.

Je ne vais pas tourner autour du pot. Je rejoins le camp des déçus. Car oui c’est une grosse déception. Contrairement aux films américains comme Shanghai Kid ou Le Smoking… ce n’est pas les performances athlétiques de la star qui déçoit. Non c’est son indigence cinématographique, à commencer par un scénario laborieux en terme de dialogue, de rythme et de structure. Comment au final, ont-ils pu mettre autant d’argent dans ce torchon si ce n’est à cause du statut imposant de notre star préférée. Personne n’a osé le remettre en question. Tous par contre avaient prévu le succès énorme. C’est cynique. Pas tant Jackie Chan lui-même qui croit naïvement en sa démarche, j’en suis certain – mais tous les collaborateurs autour qui n’ont pas osé dire ce qu’ils pensaient du scénario. Ce n’est même pas du niveau d’un Benjamin Gates… et encore moins d’un Mister Dynamite qui avait le mérite d’être charmant dans son budget modeste.

La deuxième chose qui frappe après la première heure c’est la mise en scène. On a parfois l’impression de se trouver devant un téléfilm français. En particulier lorsque l’action se situe en France avec les comédiens français. A part la comédienne Laura Weissbecker – qui semble être la seule à y croire – tous sont mauvais… mais peut-on réellement leur en vouloir ? Si vous avez à la base un mauvais script… aucun réalisateur ne pourra sauver le film. A ce niveau, Rush Hour 3 ou Le Smoking sont mille fois mieux écrit ! C’est vous dire le niveau…

Mis à part dans la chorégraphie des combats, on ne reconnait plus le Jackie Chan réalisateur des années 80, 90. Il suffit de comparer la scène de l’entrepôt d’ Opération Condor avec celle dans la Jungle. On n’y comprend rien. Aucune mise en espace. Là ou dans Opération Condor, Jackie Chan avait su parfaitement découper l’action pour ne jamais perdre le spectateur. 20 ans plus tard, ça n’a plus rien à voir. C’est une catastrophe.

Le groupe qui l’accompagne ne sert effectivement à rien et alourdit carrément l’action, Là où au contraire dans ses deux premières aventures des années 80, 90, Jackie Chan avait judicieusement écarté les personnages secondaires pour mieux centrer l’action autour de lui. Et que vient faire cette association pour la protection des œuvres dont on se fout éperdument ?

CZ12-2L’autre gros problème est son manque de goût artistique. De la direction artistique à la musique, c’est un ratage complet. C’est laid. C’est moche. Rien n’y est magnifié, rien n’y est surprenant beau. Rien n’est cohérent. En même temps, Paris n’est pas non plus (ça n’engage que moi) une ville ciné génique à moins d’aimer l’architecture des cimetières de luxe. Un désert l’est beaucoup plus, David Lean (le réalisateur de Lawrence d’Arabie) ne me contre dira pas sur ce point et Jackie Chan l’avait déjà remarqué sur Opération Condor. Au fond, ce n’est pas surprenant, la bande annonce laissait déjà présager un film d’une laideur incommensurable. Même ses films US les plus inutiles sont 100 fois mieux maîtrisées. Ici, on a tout simplement l’impression de voir un mauvais réalisateur mettre en image un 1er jet de scénario. Rien n’y est réellement pesé, réfléchis, pensé.

Pourtant physiquement, Jackie Chan en démontre encore pour son âge. Ses coups sont toujours aussi vifs, le gars est toujours aussi ingénieux, malin et son charisme si particulier n’a pas vieilli. Comme toujours, on a cette impression d’être dans un jeu vidéo d’action et plateforme. Jackie Chan saute, grimpe, vole. On peut imaginer le chef d’œuvre d’action et d’aventure s’il avait eu la rigueur artistique d’un jeu vidéo comme Uncharted 2 sur PS3.

Contrairement à ce que j’ai pu lire, la scène dans les airs est plutôt bien foutue et la chute final est très réussie. Malheureusement tout ce qu’il y a autour décrédibilise l’action. Le film aurait gagné en efficacité, si il s’était centré sur le duo Jackie Chan et Zhang Lan-Xin. Cette dernière a en effet un magnétisme qui ne laisse pas indifférent et ce malgré la faible épaisseur de son personnage.

Bref… vous l’aurez compris, il y a trop peu de bonnes choses (les combats dans l’usine, la chute finale) pour sauver Chinese Zodiac du naufrage cinématographique. J’aurai préféré être déçu par les combats mais être pris d’avantage par le scénario et la mise en scène. Ici, Jackie Chan nous prouve qu’il en a encore dans le ventre. Mais foire complètement par son métier principale, celui de cinéaste. Malheureusement, cette « cascade » là on ne peut la refaire… C’est raté.

3/10

.

0 Comments

Leave a Comment

*