Le Royaume Interdit

528 Views 0 Comment

Année: 2008
Titre original: The Forbidden Kingdom
Pays d’origine: États-Unis, Hong Kong, Chine
Sortie US: 18 avril 2008
Sortie HK:
24 avril 2008
Sortie FR: 24 septembre 2008
Distributeur: Lions Gate Entertainment, TFM Distribution (France)
Durée: 104 min

Production:  Casey Silver Productions, Huayi Brothers, Relativity Media, China Film Co-Production Corporation
Producteurs: Casey Silver

Réalisation: Rob Minkoff
Scénario: John Fusco
Coordinateur des Combats/Cascades: Yuen Woo-ping

 

Casting:
Jet Li
Le moine silencieux / le Roi Singe
Michael Angarano
Jason Tripitikas
Jackie Chan
Lu Yan / le vieux Hop
Collin Chou Seigneur de guerre
Li BingBing Ni Chang, la sorcière
Liu Yifei Moineau Doré

 

SYNOPSIS
Passionné par le cinéma de Hong Kong et les classiques de Kung-fu, un adolescent américain découvre dans une boutique de Chinatown, l’arme du Roi Singe, un combattant légendaire. Le jeune homme se retrouve plongé dans l’ancienne Chine, en compagnie d’un groupe d’experts en arts martiaux, tous partis pour libérer le Roi Singe…

 

Récompenses :

Nominations
Teen Choice Awards 2008
– Prix du Meilleur Film Action Aventure
– Prix du Meilleur Acteur dans un Film Action Aventure pour Jackie Chan

 

Critique_LRI

CRITIQUE PAR TIRRY

Pour rentrer plein pied dans le vif du sujet, Le Royaume Interdit est en gros ce qu’aurait dû être The Myth d’un point de vue artistique: décors, photographies (Peter Pau au poste de Directeur Photo), costumes, c’est très soigné. La culture asiatique (cinéma et mythologie) – et même si elle est observée du prisme hollywoodien – est traité avec respect dans l’ensemble. Tout un pan de la cinématographie HK est passé en revue de Drunken Master en passant par le magnifique The Bride with a White Hair (Jiang Hu en France) et Le Roi Singe. J’aurai pensé le jeune garçon interprété par Michael Angarano insupportable mais ça passe plutôt bien. Jackie Chan et Jet Li s’en donne à cœur joie, notamment lors d’un affrontement, réellement BON. Yuen Woo-Ping a rendu dans l’ensemble une partition acrobatico-physique impeccable. Mais… il est toujours dommage de se dire que ça aurait pu être encore mieux. La faute à une mise en scène, certes correcte, mais qui demande pour ce genre de film (l’Héroic Fantasy) un savoir-faire narratif au souffle épique constant. La plus part des codes du genre sont désamorcés ! Quand ce n’est pas carrément Jet Li qui pisse sur Jackie Chan (impardonnable ! et très mal venu). Sans doute Rob Minkoff a été handicapé par un scénario boiteux. Sans doute aussi que les producteurs ont sacrifié des scènes plus narrative. On voit clairement que le montage veut aller constamment a l’essentiel (les combats) au détriment de l’histoire, d’où l’impossibilité d’éprouver la moindre empathie pour les personnages. On se plait à rêver d’une imagination encore et toujours plus débordante (avec créatures par exemple, déchaînement des éléments naturels…etc.)… a l’image du film culte de Wolfgang Petersen Une Histoire sans Fin ou celui de Ching Siu-Tung Histoire de Fantôme Chinois.

Alors certes Le Royaume Interdit est un bon divertissement avec deux acteurs légendaires. Jet Li est flamboyant en Roi Singe et Jackie Chan (pourtant dix ans de plus que Jet Li) est très acrobatique et c’est un plaisir de le revoir dans ce style hautement chorégraphique. Il est le grand plaisir du film ! Il en résulte un film généreux dans ses combats, à la direction artistique soignée.

Dommage donc que les producteurs n’aient pas cru a la réelle possibilité de faire un Grand Film d’Héroic Fantasy à la sauce asiatique parce qu’ils avaient les meilleurs personnes pour faire cela : Yuen Woo-Ping à la chorégraphie, Jet Li, Jackie Chan, Peter Pau à la photo. Et au final, on reste malheureusement un peu sur sa faim…

6/10

.

0 Comments

Leave a Comment

*