Jackie Chan déplore qu’aujourd’hui, l’industrie du cinéma ne lui permette pas de trouver un successeur

1680 Views 0 Comment

Dans le milieu du cinéma, Jackie Chan est une superstar légendaire dont les œuvres cinématographiques ont influencé l’esthétique et les valeurs de toute une génération de cinéastes et d’acteurs. Cependant, avec les changements d’époque (CGI et le vieillissement des stars de l’époque) et le goût du public qui s’est uniformisé à travers le monde, les films d’actions représentés par Jackie Chan (sans doublure et sans astuces de caméra) ont progressivement disparu du marché chinois et HK.

Dans un entretien accordé pour la promotion de RIDE ON, Jackie Chan a parlé de son inquiétude et de sa détresse face à la situation actuelle que rencontre le cinéma d’action. Après les années 2010, Jackie Chan a longtemps cherché un successeur. Mais son constat est sans appel. Il n’en a pas trouver et ce malgré les nombreux contacts et son statut élevé. La raison principal selon lui est que la demande du marché est progressivement devenue de plus en plus problématique. Ils n’ont plus besoin de pratiquants en arts martiaux.

Jackie Chan a déclaré que le marché du cinéma chinois actuel semble n’avoir besoin que de jeunes et beaux acteurs qui font le buzz. Il pense que l’idée de performance n’existe plus. Il suffit pour ces jeunes acteurs de se poser et de regarder les cascadeurs travailler dur à leur place. On ne leur demande plus vraiment d’avoir des compétences d’acteur et des compétences dans les arts martiaux.

En constatant son incapacité à changer ce phénomène, Jackie Chan est bien conscience de son impuissance. Il pense que même pour ceux qui maîtrise le kung-fu et qui ont un vrai talent d’acteur, il est difficile d’avoir l’opportunité de faire un film. Il a un jour demandé  : « Pour un acteur qui pratique un bon kung-fu, un producteur peut-il avoir un grand réalisateur et trouver 7 à 10M$ pour tourner ? » Emu, il a lui-même répondu : « Non ».

Cependant, Jackie Chan n’a pas perdu espoir pour le marché et à préciser qu’il espère qu’un jour, l’industrie du cinéma reviendra à l’époque précédente, afin que davantage d’acteurs pratiquant le kung-fu puissent se tenir sur la grande scène et être vus par le public.

Les remarques de Jackie Chan ont également déclenché une réflexion sur le marché du film et les goûts du public. Le marché actuel du film accorde de plus en plus d’attention à la valeur commerciale et au marketing, plutôt qu’à la qualité du film lui-même. Les récents films de Jackie Chan comme Kung Fu Yoga, Bleeding Steel et Vanguard ne sont pas exempts de cette vision purement mercantile. En ce sens, RIDE ON semble marqué une rupture et une prise de conscience salvatrice de la part de Jackie.

En espérant que notre intuition ne nous fasse pas défaut.

 

0 Comments

Leave a Comment