Jackie Chan rend visite à l’Ecole de Shaolin de Tagou

693 Views 0 Comment

Dans l’après-midi du 3 avril, dans le cadre de la tournée promotionnelle de Ride On, Jackie Chan, le réalisateur Larry Yang et le comédien Kevin Guo se sont rendus à la Shaolin Tagou Martial Arts School, la plus grande école d’arts martiaux en Chine.

Afin d’accueillir l’arrivée de Jackie Chan, les pratiquants ont spécialement répété à l’avance la spécialité de l’école – la chorégraphie de groupe appelée « Ambition et fierté ». Plus de 20 000 pratiquants ont participé à cette impressionnante chorégraphie en totale harmonie. De la représentation du fleuve Yangtze et du fleuve Jaune à l’énorme drapeau rouge à cinq étoiles chinois en passant par le drapeau olympique à cinq anneaux, la démonstration a été grandiose.

 

Cependant, il est un peu regrettable qu’à cause de la pluie ce jour-là, Jackie Chan et une partie de l’équipe de Ride On, n’aient pas pu regarder la performance en direct. Toute fois, l’équipe de Ride On a été surpris quand les pratiquants ont réalisé à la toute fin de leur représentation, les quatre sinogramme qui compose le titre chinois du film : « 龙马精神 » ce qui traduit en français donne « L’esprit du Dragon-Cheval ». Le dragon-cheval étant une figure mythologique chinoise symbolisant la vitalité et le courage.

 

Lors de la performance d’arts martiaux en salle qui a suivi, les élèves de l’école d’arts martiaux ont reproduit la chorégraphie que des anciens membres de l’école avaient réalisé en 2005 aux côtés de Jackie Chan lors du gala du nouvel an chinois sur la CCTV.  Gala qui était également diffusé sur écran posé derrière les élèves. En regardant la performance, Jackie Chan n’a pu s’empêcher de fredonner la chanson qui était joué « A Man Should Better Himself », bien connu pour être la chanson thème de la saga Il Etait une Fois en Chine que Jackie Chan a interprété pour clore le deuxième film en 1992.

Avec ses pas sont toujours rapides, son corps toujours droit, sa démarche désinvolte et son habilité, les élèves n’ont pas du tout ressenti que c’était un homme de près de 70 ans qui se tenait devant eux. A la vision de ce groupe de jeunes pratiquants énergiques, Jackie Chan n’a pas manqué de se rappeler de sa jeunesse :

« J’ai commencé à pratiquer les arts martiaux quand j’avais 7 ou 8 ans. J’ai d’abord pratiqué le style du sud, et dix ans après, j’ai pratiqué le style du nord ». . Plus tard, les deux styles ont été progressivement combinés et utilisés dans les films. En vous regardant, je ne peux m’empêcher de penser à moi à l’époque. À cette époque, nos conditions étaient très difficiles, il n’y avait pas d’aussi bonnes salles, et il n’y avait pas d’aussi bonnes conditions. Comparé à nous, vous êtes vraiment choyé maintenant. Mais vous portez également l’avenir des films de Kung Fu sur vos épaules, vous devez donc vous entraîner dur pour à la fois rembourser vos parents et faire honneur à la nation à l’avenir. Vous devez travailler dur, travailler dur, travailler dur ! »

 

Jackie Chan a particulièrement insisté sur l’importance des compétences de base dès le plus jeune âge:

« Vous regardez tant de scènes palpitantes de course poursuite en voitures, de sauts d’immeubles dans les films. En fait, aucune école ne vous enseigne ça. Vous devez compléter ça en étudiant par vous-même. Ceux-ci reposent sur des compétences de base solides. Sans compétences de base, il est impossible d’effectuer autant de mouvements difficiles, et il est impossible de se protéger dans le processus d’action ».

En répondant à la question d’un jeune acteur, « L’entraînement est si dur, avez-vous déjà pensé à abandonner ? », Jackie Chan a répondu très simplement :

« Bien sûr, après tout, s’entrainer est dur et si fatigant. Plus jeune, beaucoup d’enfants qui pratiquaient les arts martiaux avec moi  se sont arrêtés à mi-chemin. Mais personne ne peut réussir sans endurer des épreuves. J’ai persisté dans cette voie pendant tant d’années, en m’appuyant sur mon amour pour les arts martiaux et les films”.

Il poursuit:

« Si vous ne rencontrez pas le vent et la pluie, comment pouvez-vous voir un arc-en-ciel, personne ne peut réussir avec désinvolture… »

Après avoir tenu  chanté « Sincere Hero » avec les jeunes acteurs dans le public, Jackie Chan a fait une promesse :

« J’écrirai une histoire dans le futur. Cette histoire vous inclurons vous et moi. Nous coopérerons certainement à nouveau ».

Pour l’arrivée de Jackie Chan, l’école d’arts martiaux de Tagou a également soigneusement réservé deux cadeaux fortement symbolique pour Jackie Chan. Liu Haiqin, président du Tagou Education Group, a donné à Jackie Chan une imitation de l’épée Chixiao, l’une des dix épées les plus célèbres de Chine. Selon la légende, Liu Bang, l’empereur de la dynastie Han, a tué le serpent blanc avec cette épée. L’ascension de Liu au pouvoir a été prophétisée après être devenu un hors-la-loi. Dans la légende, un gigantesque serpent blanc a tué certains des hors-la-loi avec son haleine empoisonnée ; le serpent a été tué par un Liu ivre pendant la nuit. Le lendemain matin, les hors-la-loi ont rencontré une vieille femme le long de la route ; lorsqu’on lui a demandé pourquoi elle pleurait, elle a mystérieusement disparu après avoir répondu: « Mon enfant, le fils de l’empereur blanc , a été tué par le fils de l’ empereur rouge . » La réputation de Liu a grandi parmi ses disciples, qui sont devenus convaincus de son destin.

Liu Haike, secrétaire du comité du parti de l’école d’arts martiaux de Tagou a envoyé un ensemble de « Tutoriel de routine de boxe traditionnelle de Shaolin », qui a été compilé par le groupe d’éducation de l’école Shaolin de Tagou. Il s’agit d’un manuel complet aux Arts martiaux de Shaolin. Une monographie répertorié pour la promotion du chinois par l’Office National de la Promotion Internationale de la Langue Chinoise.

Avec plus de 10 000 enseignants et pratiquants, l’influence est naturellement encore plus grande. Par conséquent, cette visite est une bonne opportunité pour le développement de l’école. En tant que superstar du cinéma d’action et d’arts martiaux bien connue tant en Chine qu’à l’étranger, Jackie Chan a influencé plusieurs générations et est également l’idole de nombreux jeunes, en particulier ceux qui aiment les arts martiaux. À l’avenir, une coopération entre les deux parties favorisera sans aucun doute davantage la diffusion des arts martiaux chinois.

0 Comments

Leave a Comment