Selon un sondage américain, Tom Hardy est plus difficile à comprendre que Jackie Chan

855 Views 0 Comment

Selon une nouvelle enquête de Preply ( via The Wrap ), les téléspectateurs américains ont plus de mal à suivre la diction de Tom Hardy que tout autre acteur. Tandis que la série Peaky Blinders, une émission dans laquelle Tom Hardy apparaît fréquemment, a été nommée le show tv la plus difficile à comprendre.

Aux Etats-Unis, Jackie Chan a plus souvent évoqué sa difficulté à parler et comprendre l’anglais que l’exécution de ses scènes d’actions. Du côté des producteurs hollywoodiens, on évoquait la difficulté d’engager des acteurs comme Jackie en raison de leur faiblesse en anglais. Il est étonnant de voir qu’au final, Jackie n’est classé que 6e. Pire, la plupart des comédiens mentionnés ont l’anglais comme langue maternelle.

Le sondage met notamment en lumière la différence entre l’anglais pratiqué aux Etats-Unis et celui parlé au Royaume-Uni.

Ainsi on découvre que Tom Hardy a été suivi par Sofia Vergara, Arnold Schwarzenegger, Sean Connery, Johnny Depp, Jackie Chan, Ozzy Osbourne et Benedict Cumberbatch.

En ce qui concerne la télévision, les séries les plus difficiles à comprendre étaient majoritairement celles qui se déroulaient en Europe. Après Peaky Blinders, les téléspectateurs américains ont déclaré avoir du mal à comprendre l’anglais des séries comme Derry Girls, Game of Thrones, Outlander et Downton Abbey.

Le but du sondage était de suivre l’utilisation des sous-titres parmi les téléspectateurs américains. La pratique de regarder la télévision avec des sous-titres est devenue de plus en plus courante, en particulier chez le jeune public. Après avoir interrogé 1200 personnes, on a constaté que 50% des Américains utilisent des sous-titres la plupart du temps. Ce nombre augmente encore à mesure que les tranches d’âge diminuent : 70 % des spectateurs de la génération Z ont déclaré utiliser des sous-titres la plupart du temps.

L’enquête tente ensuite de creuser les raisons de la nouvelle tendance. La plupart des utilisateurs de sous-titres ont cité des problèmes pratiques liés à l’audition de l’audio et à la compréhension des émissions qu’ils regardent. 72 % des utilisateurs de sous-titres ont cité le son confus comme une préoccupation majeure, et 61 % ont mentionné la difficulté à comprendre les accents des acteurs. D’autres raisons incluaient d’essayer de regarder des émissions tranquillement, d’utiliser des sous-titres pour rester concentré sur un écran et, dans certains cas, d’utiliser des sous-titres pour apprendre une nouvelle langue.

Le sondage a également examiné les habitudes de visionnage comme explication potentielle, soulignant que les jeunes téléspectateurs sont beaucoup plus susceptibles de consommer du contenu en public sur leurs appareils mobiles. Regarder des émissions dans des environnements tels que les transports en commun rendent les sous-titres plus nécessaires pour de nombreux téléspectateurs.

Quitte à avoir un film avec une diction incompréhensible pour les américains, on ne dira pas non pour un projet commun entre Tom Hardy et Jackie ! Ca aurait de la gueule !

0 Comments

Leave a Comment

*