Une retraite forcée pour Jackie Chan ?

694 Views 2 Comments

Avec l’apparition du covid-19 en janvier 2020, l’actualité cinématographique de Jackie Chan s’est considérablement réduite. Et la gestion actuelle de l’épidémie de la Chine ne nous rassure pas.

Depuis la mi-mars, les chiffres du box-office local se sont effondrés. Les films chinois les plus attendus ont été à nouveau repoussés. Alors qu’on aurait pu croire à une accalmie des tensions entre Pékin et Washington avec les sorties américaines consécutives sur le sol chinois d’Uncharted, The Batman, Moonfall, Les Animaux Fantastiques 3 et Ambulance. En réalité, on s’aperçoit que ces films ont été sacrifié avec des recettes globales faméliques autour des 20M$ en moyenne ! La gestion totalitaire de l’épidémie qui ne représente pourtant que 1 sur 250.000 personnes contaminés, est catastrophique. Et les récents discours de Xi Jinping ne rassure pas puisqu’il y annonce qu’aucun retour à la normal est à prévoir.

Dans ce contexte sanitaire et diplomatique, Jackie Chan semble totalement paralysé, que ce soit avec ses deux films toujours inédits : Project X-Traction et My Diary ou ses futurs tournages (aucune annonce depuis la fin du tournage de Ride On en novembre dernier).

Pour autant, Jackie Chan affiche en public un sourire de façade et semble finalement se contenter d’une retraite forcée. Le 3 mai dernier, Jackie Chan est apparu à Hangzhou dans la province du Zhejiang, l’une des villes du pays qui abritent le plus de sociétés d’envergures nationales notamment dans le domaine de la haute-technologie comme Alibaba et Tencent. Une venue en grande pompe et en hélicoptère pour faire la promotion d’un géant de l’immobilier locale le « One53 Sovereign ». Jackie Chan a en effet acheté un appartement de 418m² d’une valeur de 20 millions de dollars donnant sur le fleuve Qiantang. Une opération marketing qui vise à attirer de nombreuses célébrités et magnat de la finance chinoise dans la ville.

 

Si Jackie Chan semble avoir minci et a plutôt bonne mine. La situation actuelle en Chine reste inquiétante notamment en ce qui concerne l’industrie du cinéma. La comédie Ride On, prévu pour le 31 décembre 2022, semble logiquement échapper à un changement de date mais la gestion épidémique imprévisible actuelle fait craindre le pire. Si on reste optimiste, le mois de septembre pourrait voir un allégement des règles sanitaires. Un total assouplissement avant semble malheureusement illusoire.

2 Comments
  • dragonheart

    Répondre

    La Chine ne possède pas un top vaccin et, par orgueil, n’achètera jamais les vaccins occidentaux. Sans politique vaccinale efficace, cette gestion absurde et totalitaire risque donc de perdurer, voire de s’aggraver tant sanitairement que socialement. C’est pas demain la veille qu’on pourra voir Snafu, Diary et tous les autres. A moins qu’ils sortent en streaming. J’invite Jackie à émigrer en Occident ^^

    • Tirry

      J’y ai pensé. Mais alors il deviendrait l’ennemi public numéro 1 de Chine. Et je ne suis pas sur que les américains lui offriraient de bonne opportunité vu comment Hollywood l’a traité il y a 20 ans.
      Ils ont tout fait pour le ridiculiser et supprimer l’effet « wahou » de ces scènes d’actions. Hollywood a d’ailleurs fait la même chose à Jet Li, Donnie Yen, Tsui Hark et John Woo.
      La différence, c’est que maintenant Jackie Chan est âgé et qu’à ce rythme, il aura les 70 ans passé quand il retrouvera un plateau de tournage !

Leave a Comment

*