• Home ·
  • Films ·
  • GOOD NIGHT BEIJING daté pour le 17 décembre en Chine !
  • 24Nov

    GOOD NIGHT BEIJING daté pour le 17 décembre en Chine !

    C’est la fin d’un long enlisement. Tourné en 2018/2019, la comédie romantique Good Night Beijing a été annoncé dans les salles pour le 17 décembre 2021 en Chine.

    Maintes fois repoussés, Good Night Beijing avait trouvé une date de sortie pour la saint-valentin en février 2020, puis pour Noël 2020. Dernièrement, le film trouva une date pour le 9 avril 2021, mais son nom fut supprimé de l’affiche devant les commentaires négatifs sur les réseaux sociaux. Puis une nouvelle loi en mars dernier a compliqué considérablement la sortie du film.

    C’est donc une bonne nouvelle au final. Si Jaycee Chan est persona non grata. Son film pourra être vu contrairement à ce que l’on pouvait penser.

    Initialement, il s’agit du premier film réalisé par Jaycee Chan. Mais depuis la récente loi qui interdit toutes célébrités ayant un casier judicaire d’œuvrer dans le showbizz, son nom a été supprimé des éléments promotionnels et du générique du film. C’est désormais un certain Zhang Xiaolei qui est crédité au poste de réalisateur. « Zhang Xiaolei » pourrait être un pseudo utilisé par Leo Zhang (Bleeding Steel) qui est initialement le producteur du film.

    Pour rappel, Good Night Beijing est à la fois une comédie romantique et un film choral. Le film met en scène plusieurs destins qui vont se croiser dans l’endroit le plus hype de Pékin, « Le Philamornique », sorte de boite de nuit où les plus grands rêves peuvent être exaucés. Le film est écrit par Erica Xiao-Hou, collaboratrice récurrente de Leo Zhang en tant qu’actrice et scénariste.

    Au casting, on retrouve l’acteur taiwanais Chen Bo-Lin (Shaolin BasketLove of MayMissing) et l’actrice taïwanaise Amber Kuo (Love Speaks avec Jaycee Chan, Sky on Fire). Nicholas Tse, le chanteur Johnathan Lee, Eric Tsang et Jackie Chan (dans son propre rôle) font également des apparitions.

    Cette nouvelle annonce de sortie donne également un espoir de découvrir My Diary, soupçonné également d’être bloqué en raison de la présence de Jaycee Chan au casting. Même si cette fois, il sera plus difficile d’effacer sa présence dans le film notamment si il tient un rôle conséquent. 

    En 2017, le film de Ridley Scott, Tout L’Argent du Monde, était reparti en tournage pour remplacer Kevin Spacey (alors en plein scandale pour viol sur mineur) par Christopher Plummer. Il existe également la technique du deep fake. Des solutions couteuses néanmoins. Pas sûr qu’avec les déboires économiques de Sparkle Roll Media, Jackie Chan puisse se permettre cette liberté.

Discussion 10 Responses

  1. 26 novembre 2021 à 11 h 01 min

    Jusqu’a même le retirer du générique. C’est ça le problème avec cette chine, faire un film pour d’abord son marché. Alors que je pense qu’ils pouvaient bien le faire sortir ailleurs en attendant des jours meilleurs au pays. mais non ils préfèrent attendre.
    Je les comprends vue les lois et les restrictions. Si par exemple la situation ne se décantait pas, ce film restera au placard sans même avoir une chance de sortie ailleurs, c’est ce qui est dommage. Tout dans l’état, tout pour l’état, rien en dehors de l’état.
    Je me pose maintenant la question combien de films sont dans ces genres situation.
    Concernant tout l’argent du monde, c’est les producteurs qui ont décidé de repartir en tournage pour ne pas que le film fasse un flop et non l’état américain, c’est donc 2 contextes différents

    • 26 novembre 2021 à 14 h 34 min

      Il ne faut pas oublier la crise du Covid. Pour le moment, seul les films de 2020 avec un énorme potentiel au box-office (ou inversement ce qui n’ont aucune chance, soit des très petites prods) ont pu sortir au milieu des programmes prévus pour 2021.
      Good Night Beijing a été maintes fois annoncés et maintes fois repoussés. Et ça pourrait être encore le cas car un film très attendu vient d’avancer sa date de sortie le même jour que lui, à savoir la suite de Sheep without Shepard (prévu initialement le 24 dec) qui avait battu Ip Man 4 au box-office en décembre 2019.

      Non, Les producteurs de Tout l’Argent du Monde ont décidé de repartir en tournage pour remplacer Kevin Spacey accusé à l’époque par la tribunal médiatique d’avoir harcelé et agressé sexuellement un jeune homme.
      Dans le communiqué de presse, la production signifiait bien, je cite: « Le réalisateur Ridley Scott et les producteurs du film All the Money of The World (Tout l’argent du monde), dont le tournage a débuté en juillet dernier à Rome, ont annoncé que l’acteur phare de la série House of Cards était retiré du casting à la suite des allégations scandaleuses le concernant parues dans la presse. »

      Par la suite, le tribunal de Los Angeles ont abandonné les charges contre Kevin Spacey pour « prescription ». Cependant, il a été condamné très récemment à payer 31M$ à la société de production de House of Cards pour les pertes économiques occasionnées suite à son renvoie (!!) alors même qu’il n’a pas été condamné pour les faits de harcèlements sexuels misent en lumière sur le tournage de la série. (vous voyez le problème ?). Bon l’acteur n’est pas sortie d’affaires de nombreuses accusations sont tombés depuis le mouvement #metoo. Mais pour le moment, il n’a jamais été rendu « coupable » pour ses accusations d’harcèlement et d’agressions sexuelles.

      La différence, c’est que oui l’Etat chinois via son ministère de la culture se mouille. Aux USA, ce sont les entreprises elles mêmes au point de faire des incohérences comme celle citée plus haut. Ce qui n’est pas pire ou mieux. C’est le même résultat au final.

  2. 26 novembre 2021 à 19 h 28 min

    L’état chinois comme tu le dis se mouille trop sur certains aspects qui devrait en principe être ceux des sociétés ou entreprise concernées.
    Le cas de spacey est qu’il a été pris sur le fait qu’il avait déjà tourné et il n’a eu aucun bénéfice de doute. C’est de la mascarade le faite qu’on le poursuivre pour perte d’intérêt sur produits non produit ni délivrer. Par contre le cas de jaycee chan, il était au courant des charges, les sociétés et entreprises concernées dans la production ont laissé faire le tournage c’est ensuite l’état a travers son ministère qui emis son véto. C’est de cela qu’on parle

    • 26 novembre 2021 à 20 h 09 min

      Non. Il faut prendre en compte la chronologie. Après que Jaycee Chan ait purgé sa peine. Jackie a tenté de le remettre en selle en 2015. D’abord en décembre 2016 avec la présence surprise de Jaycee dans Railroad Tigers (qui lui a coûté une partie de son succès au box-office après le bad buzz sur les réseaux sociaux chinois malgré ses 100M$. Il aurait pu prétendre aux 150M-200M$).

      Ensuite, voyant le bad buzz, son équipe et Jackie décident de le faire participer derrière la caméra. Ça donne Bleeding Steel en 2018 de son pote Leo Zhang en tant que producteur exécutif et la réalisation de Good Night Beijing en 2019 produit par son pote Leo Zhang.

      Durant la même période environ, un autre projet de Jaycee en tant que réalisateur est également annoncé China Game, un film de SF et d’action avec Calvin Sun.

      Puis il apparaît au casting (potentiellement dans le 1er rôle masculin) de The Diary que Jackie réalise au printemps 2018.

      Jusque là tout va à peu près bien. Si ce n’est un bad buzz… que Jackie à malgré tout tenté d’ignorer en le choisissant au casting de The Diary.

      Puis une loi en phase de test est rentré en vigueur le 1er en mars 2020 : toutes célébrités ayant consomer de la drogue sera banni à vie du showbiz.

      Ces nouvelles « directives de moralité » des célébrités publiées à la mi-février par l’Association chinoise des arts de la scène, soutenue par le gouvernement, sont entrées en vigueur lors d’une phase d’essai le 1er mars. Demandant aux artistes à «autoréguler » leur propre mauvais comportement, y compris la consommation de drogue et faire face à une interdiction à vie du showbiz. L’organisme a mis en place un comité pour déterminer qui a enfreint ses règles et quels artistes ont été suffisamment contrits pour mériter un retour.

  3. 26 novembre 2021 à 20 h 52 min

    USA ou Chine, ce n’est pas le même résultat. Un état qui a la main sur tout peut bloquer les oeuvres qui le dérangent. Tout le cinéma américain des années 70, socialement et politiquement engagé (Apocalypse Now, Taxi Driver, Les Trois Jours du Condor, La nuit des morts-vivants…) ou encore le Snowden de Stone seraient purement et simplement impossibles à faire dans la Chine actuelle. Ce régime appauvrit son propre cinéma pour garder le pouvoir et endormir les consciences. Donc non, ce n’est pas pareil et c’est pire.

    Que Good Night Beijing sorte, c’est en effet une très bonne nouvelle. Le pseudo, c’est un moindre mal. Mais dans quel montage ? L’intégrité du film est-elle respectée ? Le sera-t-elle pour Project Xtraction et Diary ?

    Quant à Spacey, le tribunal a sans doute jugé qu’il y avait une atteinte à l’image de la prod et un préjudice financier.

    • 26 novembre 2021 à 22 h 32 min

      Il y a aucun doute sur les différences entre les États-Unis des 70s et la Chine. Cela va de soi. C’est plus les USA, du moins le Hollywood, d’aujourd’hui qui me gêne.

      Je vois pas en quoi l’intégrité du montage de Good Night Beijing serait menacé. C’est un comédie romantique sur la jeune génération. Puis je vois mal Jaycee glisser des messages anti gouvernement alors même qu’il était entrain de se reconstruire une image.

      A la rigueur, je douterait plus concernant Snafu. Un traitement trop gentil et honorable de l’armée américaine (genre John Cusack dans Dragon Blade) pourrait déplaire au régime. Oui.

      The Diary pourrait lui connaître des soucis au niveau technique si la prod décidait de « remplacer » Jaycee.

  4. 26 novembre 2021 à 23 h 18 min

    Merci pour l’explication, tellement clair. Mais entre nous, Il a purgé sa peine, il a été démoli, il a payé de ces erreurs. Apres tout cela, la loi test. N’est – elle pas grossière?  » Bannir à vie »… Surtout pour celui qui vit du showbiz et qui ne referai sans doute pas la même erreur?

    • 26 novembre 2021 à 23 h 30 min

      Ah mais on est d’accord. C’est stupide. Surtout si il ne s’agit pas d’assassinat ou d’un acte de cruauté envers autrui (sur ça perso, je suis intraitable).

      Néanmoins étant de culture chrétienne, je crois au pardon et à la seconde chance. (Dans la limite de mes stocks disponible 😅 et de la situation (voir plus haut).

      Après cette loi test précise bien qu’il est possible de revenir si suffisamment contrits… Hmmm. La question c’est quand, comment ? Peut-être que The Diary attend ça (c’est soumis à un comité apparemment) . Ils n’ont pas le choix si ils n’ont pas les moyens de faire quoique ce soit pour remplacer Jaycee.

  5. 27 novembre 2021 à 2 h 52 min

    A quand une loi contre les violeurs de tenniswomen affiliés au CCP ? Deux poids deux mesures. Cette chasse aux homos et aux fêtards est d’une bêtise sans nom. C’est un prétexte pour écarter les personnes qui ne correspondent pas à leurs critères physiques et moraux.

    Il est peu probable que Jaycee soit le premier rôle masculin de The Diary. Vous le voyez vraiment conquérir Martina Stoessel xD ? C’est pas crédible. Non, le prétendant c’est Noah Centineo.

    Toutes les idéologies qui fleurissent me semblent encore marginales. Donc attention à ne pas les surévaluer juste parce qu’elles font du bruit.

    • 27 novembre 2021 à 3 h 20 min

      Je ne sais pas si le membre du CCP est coupable ou si la tenniswoman ment.
      J’espère juste qu’il y a enquête mais c’est sûr qu’avec les rouges encravatés c’est « tout pour eux rien pour les autres » . C’est connu.

      Néanmoins il est clair que la Chine était plus apaisé sous Hu Jintao.
      Avec Xi Jinping, il y a une volonté beaucoup trop forte de montrer qui est le patron notamment à travers de grandes personnalités publics.

Laisser un commentaire

*