• 13Août

    L’entretien avec le site Den of Geek

    logoSuite de la news précédente ou l’on faisait le point sur les prochains films de Jackie Chan, voici l’entretien complet que Jackie Chan a accordé au site Den of Geek. L’occasion pour nous d’apprendre qu’il démarre le tournage de Skiptracer… à la fin du mois !

    Félicitations pour Chinese Zodiac. La séquence en rollerblade au début était incroyable. Je me demandais si vous pouviez nous parler un peu de la façon dont vous avez conçu cette scène.

    Il y a deux ans, un collègue m’a montré une vidéo d’un gars sur Paris [Jean-Yves Blondeau, créateur du rollerblade]. Dès que je l’ai vu, je me suis dit « Ah! Ce serait parfait pour mon film » Mais je ne l’ai dit à personne. Dans mon portable, il y a tellement de choses que je garde en secret, alors quand je démarre un film comme Rush Hour ou Shanghai Kid… je pense aux choses qui pourraient être appropriés. Alors celui-ci, pour Chinese Zodiac, j’ai pensé que le rollerblade serait bien pour la scène d’ouverture. J’ai donc pris l’avion pour Paris et j’ai rencontré ce gars et je me suis entraîné pendant un mois. Puis, quand j’ai commencé à tourner, je l’ai fait venir pour m’aider à la chorégraphie. Mais nous avons fait des choses qu’il n’avait jamais fait auparavant, comme aller sous les voitures. Il était réticent mais j’ai dit: « Oui. Nous devons faire quelque chose de spécial ». Pour les plans larges, il m’a remplacé, mais pour les gros plans, je le fais moi-même. C’était amusant. Je pense que j’ai bien fait.

    C’est incroyablement dangereux. Était-ce aussi dangereux qu’il n’y paraît à l’écran ?

    C’était vraiment dangereux. Nous avons dû bloquer toutes les routes de la montagne, juste pour s’assurer qu’il n’y avait pas de voitures qui descendent. Parce que quand nous avons commencé, c’était très difficile pour moi de freiner. La chose drôle est, qu’à chaque fois que vous tournez sur le côté, vous commencez à glisser. Vous entendez ce son [« ka-ka-ka-kaaargh »]. S’il y a une voiture qui arrive, vous allez droit vers elle. Donc, c’est pourquoi nous nous sommes assurés il n’y avait pas de voitures. Toutes les 20 minutes ou demi-heure, vous devez libérer le trafic, parce que toutes les voitures stationnent. Ils sont tous curieux, ils veulent savoir ce qui ce passe. Pourquoi avons-nous bloqué toute la montagne ? Puis tout à coup, quand ils passent, ils voient Jackie Chan « Aaah! Ouais, ouais! « Je dis: « Non, non. Allez-vous-en ! », « Mais nous voulons juste prendre une photo ! », «Non! Va-t’en ! « [Rires]. J’ai appris la discrétion, comme se cacher sous un parapluie. J’essaie de ne pas faire savoir que je suis en tournage, sinon rien ne se passe.

    Vous avez dit que cela va être votre dernier grand film d’action, avec vos propres grandes cascades. Est-ce toujours vrai ?

    [Soupirs] Euh, ouais. Parce que je peux dire que je ne suis plus tout jeune. Parce que je me suis blessé durant le tournage de Chinese Zodiac – un cadre s’est décroché et a presque écrasé mon dos. Boom ! Alors bien sûr, j’ai fait comme si de rien n’était. Je me suis assis juste à côté. Soudain, quelque chose me vient à l’esprit: « Je ne veux pas m’asseoir dans un fauteuil roulant pour le reste de ma vie, quand dois-je arrêter ? » J’ai pensé alors que c’était le bon moment pour arrêter. Que cela devrait être mon dernier film d’action. Mais quand j’étais au Festival de Cannes, les journalistes m’ont demandé quand est-ce que j’arrêtais, j’ai commencé à parler un peu, et puis j’ai dit: « C’est mon dernier GROS film d’action ». Parce que j’’aime toujours l’action. Je n’arrête pas de me tester. Je crois que pour les cinq prochaines années, je peux encore continuer, je peux encore bouger. Je viens de terminer le tournage de Dragon Blade dans le désert avec John Cusack et Adrien Brody. Il s’agit d’un film historique sur la façon dont les soldats romains se sont perdus en Chine et il y a beaucoup d’action. Mais c’est différent. Nous n’avons pas besoin de grandes cascades, c’est juste des combats au glaive. Je démarre le tournage de mon prochain film à la fin de ce mois … je n’arrête pas. Il s’agit de Skiptracer [de Renny Harlin avec Seann William Scott]. Je poursuis l’un des voleurs. La CIA, la police de Hong-Kong, la police chinoise, la mafia russe, sont à sa recherche. Je le traque de la Russie à Macao, Hong Kong… en Sibérie. Nous ne pouvons pas prendre le train, avion, voiture. Nous ne pouvons marcher. Donc tout cela fait qu’il y a beaucoup, beaucoup d’action. Ensuite, je ferais Karate Kid II. Et nous parlons maintenant de Rush Hour 4, Shanghai Kid 3

    Donc, vous n’êtes pas prêt de ralentir, alors !

    Eh bien, je veux ralentir, mais les projets continuent d’affluer. Et il y a des projets que j’aime vraiment, comme certains l’ont mentionné, il y a China Man et Civilian. Tôt ou tard, vous allez en entendre parler. Ce sont deux scripts que j’ai vraiment aimé. Ils sont pour moi – ils ont vraiment écrit quelque chose pour moi. Ils sont différents de Rush Hour. Ce matin, mon bureau m’a appelé et ils m’ont dit que Sylvester Stallone me voudrait pour Expendables 4, j’ai dit, ‘Ok’. Parce qu’ils m’ont déjà proposé d’apparaître dans le deux et le trois, mais j’ai dû refusé. Eh bien, je n’ai pas refusé, mais j »ai fait savoir à Sly, Pourquoi ne pouvons-nous faire juste un duo toi et moi ? Pas seulement un tas de gens et moi apparaissant que cinq minutes. Donc, si je suis dans Expendables 4, je veux qu’il soit centré sur moi et lui – alors ça pourrait être intéressant. Sinon, vous venez juste pour cinq minutes.

    C’est juste un caméo ?

    Ouais. Je tiens donc à ralentir, mais les projets continuent d’affluer ! Chinese Zodiac a si bien cartonné en Asie, qu’en ce moment j’écris le scénario de Chinese Zodiac II. Je pense que Chinese Zodiac II sera mon dernier grand film d’action ! [Rires] Parfois je me demande juste quand je devrais arrêter, et dire au monde: « Non plus d’action ». Je ne sais pas quand. Lorsque ça sera le bon moment ? Quand est-ce le bon moment ? Je ne sais pas. Un jour, je devrais, mais si Stallone peut encore faire l’action, alors je pense que je peux encore. Quel âge a Stallone ? 65 ans ?

    Il est légèrement plus âgé qu’Arnold Schwarzenegger, non ? Arnold 67 ans, et je pense que Sly a 68 ans.

    [Vraiment surpris] Donc il est plus âgé qu’Arnold ? Il va avoir 68 ans ?

    Je crois que oui.

    Vraiment ?

    Vous êtes très bien ! Vous avez des années devant en vous.

    Je vais bien en effet ! [Rires] Non, mais mon genre d’action est différent. Mon genre d’action est différent de Schwarzenegger ou Stallone. Leurs combats sont plus au couteau et ils utilisent des armes à feu. Mon style d’action est beaucoup plus physique.

    Vos personnages sont aussi tout à fait différents, aussi. Vous êtes le monsieur tout le monde.

    Mes dernières scènes d’actions … [il commence donner un coup de poing dans son autre main ouverte] … ouais, ça le fait … alors je peux faire des scènes d’actions avec les armes à feu et quelques coups de poing.

    En regardant en arrière, quels sont vos souvenirs du tournage de Police Story? C’était le premier film que j’ai vu de vous, et je me souviens encore à quel point j’ai été stupéfait par les cascades.

    Vous devriez regarder encore plus en arrière avec mes films plus anciens.

    Oh je l’ai fait par la suite. Drunken Master, La Danse du Lion …

    Ah, bon. Lorsque les réalisateurs me demandaient de copier Bruce Lee, aucun des films ont été un succès. C’est là, que j’ai réalisé que je devais être Jackie Chan. Je ne peux pas être Bruce Lee – il y a seulement un Bruce Lee. J’ai donc appris. J’ai regardé Bruce Lee et ce qu’il fait. Il est devenu un super-héros, je suis devenu le contraire. Il a frappé comme ça, j’ai frappé de cette façon. Il était sérieux, j’ai fait plus de comédie. Tout à coup, boum ! Le public étaient venus pour voir mon film, parce qu’il était différent. Donc à partir de ce moment-là, quand j’ai fait Drunken Master, vu qu’il a été un gros succès, dans les mois suivant il y avait des films intitulés Drunken Monkey, Drunken Cat … Ensuite, j’ai fait quelque chose de différent à nouveau – The Young Master (La Danse du Lion). The Young Master a été un grand succès, a battu des records au box office. Dans les neuf mois, un an qui ont suivis, quelqu’un d’autre a fait quelque chose de semblable. Donc, au moment où j’ai essayé de faire The Young Master II, il y avait déjà The Young Sister, The Young Brother… J’étais juste exaspéré. Alors j’ai pensé, ok. La prochaine fois, je ne dirais plus jamais ce que je prévois de faire. J’ai fait Police Story et ils ne s’y attendaient pas. Pas comme Drunken Master, ou Le Chinois se Déchaîne qu’ils pourraient copier tout de suite. Donc, Le Marin des Mers de Chine 1 et 2, Police Story I, II et III, je n’ai jamais parlé de ce genre d’histoire. J’ai toujours envie de conduire dans les films d’action, alors j’essaie de penser à quelque chose de nouveau à chaque fois. Personne ne s’y attendait. Police Story était vraiment ma grande percée, où même Hollywood a été choqué ! « Quel genre de personne ferait cela ? Est-il toujours en vie ? » J’ai vraiment risqué ma vie pour faire ce film.

    Il est magnifique. Et certaines des scènes ont été copiées beaucoup plus tard.

    Ouais, Sly m’a copié (Tango & Cash). Bad Boys 2. Même Mel Gibson. Tout le monde l’a copié. J’ai copié Buster Keaton, Harold Lloyd. Mais je ne pense pas que ce soit vraiment de la copie …

    C’est de l’inspiration.

    De l’inspiration, c’est tout !

    Jackie Chan, il a été un véritable plaisir.

    Traduction de l’entretien accordé à Ryan Lambie pour Den of Geek

Laisser un commentaire

*